MoonGang

Le forum officiel de la guilde MoonGang Dofus™
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 [Roman] Luck l'Enutrof

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Demosthene
Moongang Active Member
Moongang Active Member
avatar

Nombre de messages : 889
Age : 36
Localisation : nulle part
Date d'inscription : 17/05/2005

MessageSujet: [Roman] Luck l'Enutrof   Mer 18 Mai - 1:58

Coucou ! Pour féter mon arrivée dans cette superbe guilde je vous propose le premier volume d'une aventure en 4 tomes !!! Bonne Lecture !


Dernière édition par le Lun 1 Aoû - 16:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/jeudesprit/
Demosthene
Moongang Active Member
Moongang Active Member
avatar

Nombre de messages : 889
Age : 36
Localisation : nulle part
Date d'inscription : 17/05/2005

MessageSujet: Re: [Roman] Luck l'Enutrof   Mer 18 Mai - 2:01

La quête de Luck l’Enutrof


Livre 1 : La chance

Aujourd’hui, dans une taverne d’Amakna. Une conteuse de légendes ancestrales prend la parole pour quelques kamas :

« Bonjour mes amis ! l’histoire que je vais vous conter aujourd’hui remonte à une époque fort fort lointaine, une époque ou la terre d’Amakna regorgeait de richesses, de monstres et bien entendu… de héros…
Je vais vous narrer la formidable épopée de Luck l’Enutrof, l’orphelin qui sauva la terre d’Amakna de la destruction et du chaos…
Cette histoire débute dans un petit village Ecaflip situé a l’ouest des terres d’Amakna, dans le village d’Ecartown au cœur de la forêt d’Awanne… »


Chat Pitre premier : Ecartown


Chadeg Outiaire était le maire de la petite ville d’Ecartown depuis de nombreuses années. C’était un Ecaflip fort, courageux, et extrêmement chanceux, ce qui lui valait le respect et l’admiration de tous les citoyens du village.
Ce jour là, lissant d’une main ses longues moustaches, sa voix vibrant d’une colère difficilement retenue, il sermonnait son fils sur la place du village : « écoute-moi Luck, je te l’ai déjà dit, redit et reredit : tu ne dois PAS sortir du village sans mon autorisation ! les bois sont dangereux ! des animaux féroces, dotés de griffes effilées et de crocs acérés guettent tous ceux qui y vont ! ne recommence jamais tu m’entends ! JAMAIS ! sinon, je te donnerais une correction comme tu n’en as jamais reçu et je me montrerais encore pire que ces monstres !!! »
Luck, un jeune Enutrof d’une vingtaine d’année, ayant déjà une barbe noire d’une respectable longueur, écoutait ces remontrances d’un air innocent. Il avait l’habitude des colères paternelles et savait que ces menaces n’étaient que des paroles en l’air.
Il était le pâtre du village, et profitait de ses heures ou il devait garder les bouftons du village pour explorer la forêt environnante.
« Tu ferais mieux de jouer avec tes petits camarades au lieu de partir ainsi à l’aventure ! continua Chadeg. Que je ne t’y reprenne plus ! »
Et il rentra chez lui laissant son fils rejoindre quelques jeunes Ecaflips sur la place du village.
Chadeg partit retrouver sa femme, Kartere, dans leur cuisine :
« Alors, il a recommencé, c’est çà ? » lui dit-elle
« Oui… Nous n’y pouvons rien, c’est dans çà nature… » répondit-il
Kartere regarda son époux avec un regard triste : « Nous devrions lui raconter la vérité et le laisser suivre sa destinée, tu ne penses pas ? »
« En es-tu sûre ? Tu connais les anciennes légendes comme moi… Penses-tu vraiment qu’il nous faut le laisser partir ? Il est si jeune… Si naïf… »
« Chadeg, nous devons le faire, notre tâche est terminée… »
« Et bien soit… nous le lui dirons ce soir… »
Et Chadeg sorti, une larme perlant au coin de ses yeux…





Chat Pitre 2 : la Destinée de Luck


Après le repas, Chadeg regarda son fils et, l’air grave, lui dit ces mots :
« Luck, mon petit, ta mère et moi avons a te parler… Tu as sans doute dû t’apercevoir que tu étais … Différent des Ecaflips de notre village… Sais tu pourquoi ? »
Luck fronça les sourcils, réfléchit un instant et répondit : « et bien maman m’a raconté une fois que notre dieu Ecaflip s’était penché sur moi a la naissance et m’avait donné des dons que les autres Ecaflips n’ont pas et que c’est pour cela que j’ai un aspect différent des autres… »

« Ce n’est pas entièrement faux Luck poursuivit Chadeg. Effectivement, c’est grâce à Ecaflip le tout puissant que tu es encore en vie aujourd’hui… Mais en vérité, si tu n’es pas comme nous… c’est… c’est que… Nous ne sommes pas tes vrais parents… Et tu n’es pas un Ecaflip»
Luck ouvrit de grands yeux et pali légèrement.

« Une chose que tu ne sais pas, poursuivit Chadeg, c’est que Amakna est une immense terre, et que les Ecaflips ne sont pas la seule race à y vivre »

« Si, coupa luck, je le sais, il y a des monstres aussi ! »

« Oui, mais pas seulement… Il existe aussi des êtres d’autre race, aussi intelligents que nous, qui vivent sur cette planète… L’une de ces race crois en un Dieu nommé Enutrof, qui apporte selon eux chance et prospérité a ceux qui croient en lui… Tu appartiens à ce peuple Luck »

« Mais, mais pourquoi est ce que je vis parmi vous si je ne suis pas un Ecaflip ? » demanda Luck, les larmes aux yeux…

« Il y a quelques années, ta mère et moi étions partis dans la forêt chasser des bouftous. Nous avons soudain entendu des bruits de lutte… Nous suivîmes les bruits et arrivâmes jusqu’à une clairière sur laquelle une bataille faisait rage… Une jeune femme Enutrof, armée d’une Pelle de Guerre, luttait contre deux Srams dotés de longues ailes rouge sang… Nous l’avons aidé a repousser ses assaillants et nous l’avons accueillie dans ce village. Elle avait un bébé avec elle… Son bébé… Elle nous a remerciés, et nous a expliqué pourquoi ces hommes lui en voulaient… Ou plutôt pourquoi ils en voulaient a son enfant… Lit ceci Luck »

Il sorti de sa poche un très ancien morceau de parchemin et le tendit au jeune garçon. Sur la feuille jaunie se lisait ceci :

Dans plusieurs siècles, les 6 à nouveau réunis,
Sèmeront sur la terre un chaos infini.
Contre l’homme aux yeux noirs et a l’âme fort sombre
Un héros se lèvera et sortira des ombres
A sa hanche une pelle, et a sa main une lune,
Ce valeureux guerrier, maître de nombreuses runes,
Terrassera le maudit et sauvera de son bras
Les anciens Dofus et les terres d’Amakna.

Signé Houz, Le Maître des Pelles

« Le Maître des Pelles Houz, un des plus grands Enutrofs de tous les temps, à écris ce texte il y a 1313 ans… » indiqua Chadeg.

« Mais quel rapport avec moi ? » demanda Luck.

« Lis bien la cinquième ligne » répondit Kartere

Luck relit la ligne une fois, deux fois… Puis son regard se posa sur sa dextre ou l’on pouvait voir une tache de naissance d’une forme ressemblant à s’y méprendre à un croissant de lune.
« Cette marque serait un signe divin ?» S’exclama Luck

« Oui, dit Chadeg, tu es l’Elu indiqué dans ce message. »

« C’est sûrement une coïncidence, et puis çà ne veut rien dire ! « les 6 seront réunis » les 6 quoi ? et pis j’en ai jamais entendu parler de ces « anciens Dofus » !!! c’est quoi ? »

Chadeg regarda sa femme, pris une longue inspiration et repris son récit :
« Les Dofus sont des œufs de Dragons… »
Luck l’interrompit « arrête, tout le monde sait que les Dragons n’existent pas, c’est un conte pour enfant comme le père Chaël qui apporte des cadeaux ou Vidansmaim, l’Ecaflip maudit ! »
« Chaël et Vidansmaim sont des contes, mais les Dragon ont vraiment existé ! Je le sais, car j’ai vu un Dragon dans ma jeunesse… Et j’ai aussi vu un des Dofus… Il ne reste plus que 6 Dofus encore intacts aujourd’hui, et il paraît que celui qui réunira les 6 Dofus verra tous ses souhaits exaucés… Qu’ils soient bénéfiques ou… maléfiques… »

« Mais cela n’arriveras peut être jamais s’ils sont si rares que çà ! » dit Luck
Chadeg le regarda dans les yeux et lui dit : « c’est arrivé la semaine dernière… Les six Dofus ont étés réunis… Matour et Feil, nos deux meilleurs sorciers, ont senti une énergie incommensurable s’élever loin a l’est, et depuis des hordes de monstres sanguinaires déferlent sur Amakna… Les Dofus ont ressurgis Luck… Et les heures d’Amakna sont comptées, il faut agir !!! C’est ton devoir… Courage jeune pâtre d’Awanne, la force des Ecaflips est avec toi …»

« Mais je ne suis encore qu’un enfant, je n’ai jamais livré de vrai combat et je suis nul a Pile ou face ! je ne peux pas m’aventurer seul dans le monde a la recherche d’œufs légendaires et lutter contre des démons surpuissants pour sauver le monde tout çà parce que j’ai une marque sur la main ! »

« Pourtant repris Chadeg, Maître Houz avait prévu cette situation, et cet « homme aux yeux noirs » dont il parle a pris ce texte assez au sérieux pour envoyer deux tueurs a la poursuite de ta mère et de toi… Réfléchi a tout cela Luck… Si tu le souhaites, tu pourras partir a l’aventure dès demain. Mais nul ne forceras ton choix. Je te sais assez sage pour prendre la bonne décision. Bonne nuit fils. »

Il s’apprêtait à partir, quand Luck lui demanda
« Papa, c’est quoi alors mon vrai nom ? »
Et son père lui répondit :
« Marcheciel… Luck Marcheciel… »
Dehors, des nuages noirs envahissaient la voûte céleste : un orage se préparait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/jeudesprit/
Demosthene
Moongang Active Member
Moongang Active Member
avatar

Nombre de messages : 889
Age : 36
Localisation : nulle part
Date d'inscription : 17/05/2005

MessageSujet: Re: [Roman] Luck l'Enutrof   Mer 18 Mai - 2:02

Chat Pitre 3 : Début du voyage


« Et dire que tout cela s’est produit hier » pensait Luck en progressant a travers les bois touffus qui entouraient le village. Il avait pris la décision de quitter le village pour accomplir un de ses rêves les plus cher : Explorer le vaste monde d’Amakna. A présent, son rêve s’accompagnait d’un but : retrouver ses vrais parents et en savoir plus sur sa destinée.
Il avait avec lui la pelle qui avait été laissée par sa mère des années plus tôt, un objet magnifique au tranchant incomparable, ainsi que les dés fétiches qui lui avaient étés offerts lors de son passage a l’âge adulte, conformément aux coutumes Ecaflip.

Après plusieurs heures de marche, il atteignit une clairière et décida de faire une petite pause.
Il mangea un peu de pain préparé par le boulanger du village, puis il s’allongea sous les feuillages pour une petite sieste digestive. Il dormait paisiblement, quand un bruit subit le réveilla en sursaut. Il regarda autour de lui et vit une créature cauchemardesque, une horreur monstrueuse qui le regardait de ses yeux sombres et cruels. Il s’agissait d’une sorte de ver de couleur bleuté, doté d’une bouche aux crocs aiguisés.

Lentement, la créature s’approchait sans quitter des yeux le pauvre Luck. Il avait deux possibilités : s’enfuir en espérant que l’animal n’était pas meilleur que lui a la course, ou l’affronter courageusement, en héros, et faire la preuve de ses talents de guerrier.
Il prit son courage et sa pelle a deux mains, et se leva, remettant son destin a son dieu. Ou ses dieux plutôt, car bien qu’ayant été élevé dans l’esprit des Ecaflips, sa nature profonde le faisait croire en ce dieu qu’il ne connaissait pas encore : Enutrof.

Il avança de quelques pas et ce fut l’Affrontement. Le premier coup qu’il reçu lui causa une insupportable douleur. Dans un état second, pris d’une frénésie destructrice, il se mit a frapper la larve de sa pelle, ne ressentant plus ses blessures. Au bout d’un moment, il se calma enfin et vit que la larve était morte… Il avait quelques morsures, mais rien de bien grave, et la joie d’avoir vaincu un monstre aussi fort l’emplit d’une joie sans égal. Sûr de lui, plein de l’énergie de la victoire, il continua sa route, bien décidé a faire mordre la poussière a tous ceux qui voudraient l’en empêcher.

Tout a sa joie, il ne vit pas les yeux jaunes qui, cachés dans l’ombre des arbres, avaient observés toute la scène. Il n’entendit pas non plus l’être dissimulé murmurer dans un souffle « ainsi il est toujours vivant… Je dois prévenir le Maître immédiatement ! » et, dans un bruissement de feuillage, s’enfuir vers le sud est… Le destin était en marche…



Chat Pitre 4 : Faux et usage de Faux


Luck poursuivit sa marche a travers la forêt, terrassant larves après larves. Au fur et a mesure de ses combats, il sentait ses forces s’accroître, il se sentait plus fort, plus intelligent, plus agile… Et soudain, au détour d’un arbre, il la vit… La province d’Amakna, dans son immensité luxuriante, s’étalait devant ses jeunes yeux étourdis par tant de splendeur. Des prairies immenses, des lacs d’une pureté sans pareille, des bois touffus… Et, aussi loin que la vue pouvait aller, Luck voyait des gens, de toute race et de toutes les espèces, qui arpentaient la campagne. Il voyait des monstres qui attaquaient des voyageurs, des mercenaires qui escortaient les caravanes marchandes, il voyait des petits bourgs proches et même une ville assez éloignée…

Après s’être emplit de cette vision qu’il attendait depuis si longtemps, Luck décida d’aller glaner quelques renseignements au bâtiment le plus proche : une ferme entourée de vastes champs de blé. Arrivé auprès de la ferme, il décida d’en faire le tour pour mieux admirer cette grande construction. Il regardait l’intérieur de la ferme quand une rude voix l’interpelle : « Eh petit, ques tu veux ? C’est une propriété privée ici et j’aime pas les mendiants ! »
En se retournant, Luck se retrouva face a un être a l’allure très étrange, tenant dans ses mains une faux a la lame effilée.

« Excusez moi Monsieur, répondit Luck,, je ne suis pas un mendiant, je suis un voyageur. Je suis nouveau dans la région et je ne savais pas que votre ferme était fermée aux voyageurs… »

« Oué, et qui me dit que tu fais pas partie de cette bande de vauriens aux ailes rouges qui attaquent tout le monde près de ma ferme ? »

« Des hommes aux ailes rouges ? balbutia Luck, se remémorant les propos de Chadeg, je vous assure que je n’en fais pas partie ! d’ailleurs je n’ai pas d’ailes… »

« Pas faux mon gars, pas faux… dit l’homme après quelques instants de réflexion en reposant sa faux. T’es futé gamin, tu m’plait. J’m’appelle Farle Ingalsse et ch’uis le patron de cette ferme, entre donc boire un ch’tit canon. » Et il s’éloigna a longues enjambées vers l’entrée de la ferme.

Luck s’assit a la table de la cuisine, face a un Farle beaucoup plus avenant que quelques instant plutôt.

« J’m’excuse mon gars, dit Farle, mais j’ai plein de souci actuellement et je suis un tantinet sur les nerfs… »
Puis ayant remarqué la pelle accrochée a la ceinture du jeune homme, il reprit :
« Et ben, c’est de la belle ouvrage que tu as là ! Tu dois être un bon aventurier, pour sûr ! dis moi gamin, du boulot, çà t’intéresserait ? Je pourrais te payer, j’ai des kamas ! »

« Des kamas ? C’est quoi ? » demanda Luck.

« Tu ignore ce que c’est ? tu me fais marcher !!! c’est la monnaie d’Amakna voyons ! tout le monde le sait ! D’où tu débarque ? »

« Je viens d’Ecartown, expliqua Luck, le village Ecaflip de la forêt d’Awanne »

« La forêt d’Awanne ? Je ne la connais pas où est-ce ? »

« C’est vous qui vous moquez ! c’est la forêt juste a côté de votre ferme ! »

A ces mots, le visage de Farle pali… Il murmura :

« C’est… c’est impossible !!! Tu ne peut pas venir des Bois Maudit ! Personne n’y habite ! »

« Les Bois Maudits ? ben non, je viens de la Forêt d’Awanne je vous ai dit… »

Farle réfléchit un instant et repris

« Awanne… Ce nom me dit quelque chose… Il existe de nombreuses légendes sur cette forêt, mais l’une d’entre elle, la plus ancienne de toutes, évoque une époque lointaine ou cette forêt portait ce nom. Il paraît que dans cette forêt il existe un village protégé par un puissant sortilège… Incroyable ! et donc tu ignore tout des us et coutumes d’Amakna ? »

« Oui monsieur, j’ai passé toutes ma jeunesse dans mon village et j’ignore comment ce monde fonctionne au dehors de la forêt »

« Ecoute petit, on va passer un marché : tu résous la quête qui m’empêche de dormir, et en échange je t’apprends nos coutumes et je te paierais bien, çà te vas ? »

Luck réfléchi quelques instants, puis répondit :
« çà me va »

Il ignorait encore ce que son avenir lui réservait…


Chat Pitre 5 : Quête et sortilèges


« Quel est donc cette quête que vous souhaitez que j’accomplisse ? Demanda Luck »

« Et bien voilà lui répondit Farle, une saleté de pissenlit diabolique infeste mes champs. Il détruit mes récoltes, fait fuir mes ouvriers et l’autre jour il a blessé ma femme… Je n’arrive pas a m’en débarrasser et je vais être ruiné si il continue ! »

« Et bien il va goûter la saveur de ma pelle, je vous le garanti ! Ce soir, vous serez débarassé de ce monstre ! »

Luck parti dans les champs, armé de sa pelle et bien décidé a faire mordre la poussière a ce redoutable adversaire.
Il guettait depuis environ une heure, quand soudain un bruit le fit se retourner… La chose était là, le regardant de ses yeux sanguinaires…
Dans un cri rageur, la plante carnivore se rua sur lui. Il esquiva l’assaut et frappa un grand coup sur le sinistre végétal. Ce dernier se retourna, et lui lacéra la jambe d’un coup de tentacule acéré.
Luck tomba, perdant sa pelle dans sa chute. Le Pissenlit avait l’avantage. Souffrant le martyr, Luck savait que si il ne faisait rien, il était perdu. Il essaya de se relever, mais retomba, sans force.
Il vit alors la gueule béante de la plante penchée sur lui… La bête immonde se rua pour lui trancher la gorge.
Sachant que tout était perdu, Luck pria pour le salut de son âme et ferma les yeux dans l’attente du repos éternel…
Il entendit un étrange gargouillis, puis plus rien…
Il attendit, sentant le poids de son adversaire sur lui, attendant la douleur qui annoncerais son trépas… Et toujours rien.
Il se décida a ouvrir un œil, et vit un spectacle impensable : en tentant de l’égorger, le pissenlit avait avalé par mégarde les dés fétiches que Luck portait autour du coup et s’était étranglé avec !!! Le monstre était mort ! Oubliant subitement ses blessures, Luck se releva et entreprit de traîner la plante jusqu’à la ferme.

Farle accouru pour l’aider, en bafouillant de joie a la vue du cadavre de son pire ennemi.
Une fois le corps traîné dans la ferme, Luck entrepris de le découper pour récupérer ses dés.
Quelle ne fut pas sa surprise de trouver un vieux parchemin dans les entrailles de la bête…
Il le déplia, et senti une formidable énergie pénétrer dans son corps…
Il senti une vague de chaleur parcourir son organisme, et une boule de feu sortit de sa main pour exploser a quelques mètres de lui.
Il avait découvert un nouveau sort…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/jeudesprit/
Demosthene
Moongang Active Member
Moongang Active Member
avatar

Nombre de messages : 889
Age : 36
Localisation : nulle part
Date d'inscription : 17/05/2005

MessageSujet: Re: [Roman] Luck l'Enutrof   Mer 18 Mai - 2:08

Chat Pitre 6 : L’ennemi passe a l’action


Luck resta plusieurs mois en compagnie de Farle a la ferme. Ce dernier s’était pris d’affection pour ce jeune homme a la recherche de sa famille et avait accepté de l’héberger quelques temps.
Durant la journée, Luck travaillait aux champs, fauchant sans relâche les épis de blés. Parfois, le vent lui portait aux oreilles des bruits quotidiens…
Des batailles par exemple :

« Attention Cedr !!! un bouftou derrière l’arbre ! »
« Vu Judoboy ! Tia, tu me couvre ? »
« Cà marche ! »

Ou encore des échanges entre marchands :

« Il est beau mon cuir de bouftou ! il est beau ! tout frais chassé ! et offre promotionnelle, il n’est pas à 50 kamas, il n’est pas à 30 kamas, mais a 25 kamas !!! »
« Serane ! je te l’achète !!!! »
« çà marche Jimy ! »
« Euh… tu ferais pas une réduc pour les membres de la guilde s’il te plait ? Je suis a sec en ce moment ! »

Et bien entendu, les inévitables promenades d'amoureux :

" Euh... Miss-kiwi... je voulais te dire...."
"Oui Kenjin ?"
"Je... Je voudrais que tu deviennes ma femme... Je t'aime ma Miss...."
"Oh ! Kenjin ! Je suis si heureuse !!!!"

Et le soir, il écoutait les récits de Farle sur la vie en Amakna et les us et coutumes des habitants.

Tout se déroulait donc a merveille, jusqu’à ce que la destinée de Luck le rattrape.

Une nuit, Luck sentit un objet froid sur sa gorge. Il ouvrit les yeux, et vis des iris phosphorescents qui le contemplaient dans l’obscurité. Une dague lui chatouillait la gorge… Avant qu’il ai pu émettre le moindre bruit, l’individu lui murmura : « bonne nuit » et le frappa violemment a la tête.
Avant de perdre conscience, il entendit l’être mystérieux murmurer « Le Maître sera content de moi. »
Puis il sentit son esprit sombrer dans une nuit sans étoile.


Chat Pitre 7 : Interlude divin


A quelques milliers de kilomètre au dessus, par delà les nuages, se trouve une résidence gigantesque et merveilleuse : La demeure des dieux. Ici vivent les Dieux d’Amakna, au nombre de 10… Euh, non 11 car récemment le jeune Eric Khul à réussi a accomplir 12 travaux réputés impossibles qui lui ont ouvert les portes du paradis céleste. Il a également changé de nom et a créé sa Race : Les Sacrieurs.

Les 11 dieux, donc, sont réunis dans la salle de jeu, car, même quand on est un dieu il faut bien oublier le boulot de temps en temps !

Dans cette salle, outre des peintures somptueuses et des meubles divins, il y a une masse incroyable de jeux. Certaines boites n’ont jamais étés ouvertes, tandis que d’autres, comme par exemple « Les Colons de Catalanne » ou « Œuf raté et Tigre gris » sont presque en miette a force d’avoir été utilisées.
Tous les Dieux sont groupés autour d’une table installée au centre de la pièce. 7 Dieux sont debout, regardant avec intérêt les 4 autres qui se livrent une partie sans merci.
Sram, assis a côté du puissant Xélor, vient de bouger une pièce a l’effigie d’un Sram (logique jusqu’ici) sur le plateau de jeu qui ressemble fort a la carte d’Amakna. Il a un sourire carnassier et dit d’une voix douce : « Et bien je pense que vous ne pouvez plus faire grand chose a présent. Votre pion est mis en échec… »

Ecaflip, assis en face de lui, regarda d’un air anxieux son partenaire, Enutrof le chanceux.
Celui ci sourit affablement et rétorqua : « Rien n’est joué, mon ami, rien n’est joué ! » Et usant d’un cornet a dés gravé a son emblème, il fait rouler les Dés du Destin.
« 7 ! Je bouge mon pion destinée et j’arrive sur une case Chance ! »
Il pioche une carte Chance et après un léger sifflement il dit : « Il me semble que tu as parlé un peu vite, Sram ! Même moi je ne m’attendais pas a cela ! »
Et il joue sa carte Chance…

Un silence de mort tomba sur l’assemblée. Tandis qu’un grand sourire naissait sur les lèvres d’Ecaflip, Sram blémit et un éclair furtif naquit dans les yeux de Xélor.
Cette carte, que nul ne se souvenait avoir jamais vu dans le jeu, montrait l’image d’un…


Chat Pitre 8 : waaaabit


Luck sentait une douleur sourde lui marteler le crâne. Il ouvrit les yeux, et un moment il cru voir un œil géant le regarder. Il rassembla ses esprits et s’aperçu qu’il était allongé sous un arbre et que ce qu’il avait vu était le soleil qui luisait doucement a travers les feuillages. Un groupe de Srams aux longues ailes rouges mangeant a la lueur d’un feu de bois se trouvait près de lui, dans une petite clairière.

Il tenta de se lever et s’aperçu qu’il était ligoté. Un des Srams leva la tête et regarda dans sa direction. Il avait des yeux d’un jaune étrange et il semblait être le chef du groupe. Sa bouche se fendit d’un rictus carnassier et il dit : « tiens donc, notre invité est réveillé ! » et il éclata d’un rire malveillant.

Luck, encore étourdit, demanda : « qui êtes vous ? »
Le chef lui répondit « y’a des questions qu’il vaut mieux pas poser quand on est pas de taille a assumer les réponses ! » et il éclata à nouveau d’un rire retentissant.

La vue de la viande éveilla un soudain appétit dans l’esprit de Luck, lequel appétit se manifesta par de bruyants gargouillements de son estomac.

Le chef des démons dit a un de ses subalternes : « donnes lui à manger »
Le subalterne le regarda et lui répondit : « çà serait pas plus simple de le détacher pour qu’il manges tout seul ? »
Une lueur meurtrière s’alluma dans le regard du chef : « et ben mon gars, si assumer sa connerie est le début de l’intelligence, t’es pas sorti du tunnel ! Et si il s’échappe pendant qu’il est détaché ? Tu veux annoncer au Maître qu’il s’est enfui ? »

« Non fit le bandit, penaud, mais … »

Vif comme l’éclair, le Chef des bandits lança une de ses dagues qui s’enfonça dans la gorge de son compère.
Au même moment, un bruit lointain retentit, comme un coup de tonnerre ou… un roulement de dés…
Il en désigna un autre « Tu es mon second désormais, nourrit le prisonnier … »
« Ou… Oui patron ! » balbutia le sram, les yeux rivés sur son acolyte abattu. En prenant une part de viande.

Il n’avait pas fait un pas quand une voix venant de l’autre côté de la clairière retentit.
« Inutile de vous donner cette peine, je vais aider ce jeune garçon moi même »

Tous se retournèrent vers le nouvel arrivant. Il s’agissait d’un Féca assez jeune d’allure, mais dont les yeux reflétaient des années d’expérience et de pratique du combat.
Le Chef des démons avait a peine fait un geste vers sa deuxième dague quand un éclair fulgurant traversa la plaine, ne laissant qu’un gros cratère a l’emplacement qu’occupait le sram précédemment.
Les autres srams se jetèrent sur l’inconnu. Il planta son bâton en terre, puis le temps sembla se ralentir. Il virevoltait autour du bâton planté en terre, repoussant les ennemis un par un sans effort. Puis il posa son bâton et foudroya les srams avec une puissance divine.
Luck regarda le Féca s’approcher lentement de lui a travers la clairière brûlée et jonchée de cadavres.
Le féca ramassa la dague du Sram, la brandit, et… trancha les liens qui retenaient Luck.
« Merci, murmura le jeune homme à son sauveur. Quel est votre nom ? »
L’inconnu le regarda, un sourire amusé au coin des lèvres.
« Ainsi, tu es l’Elu des anciennes légendes… J’ai eu au fil des années de nombreux noms différents… Si tu y tiens, appelle moi… »
Il réfléchit un instant et repris « Ankama, oui, c’est un nom qui m’a été cher durant très longtemps… Appelle moi ainsi.»
Puis il se retourna et partit en direction de la forêt.
Luck le rappela « Attendez, où allez vous ? J’ignore où je suis, où je dois aller… Aidez moi je vous en prie ! »
Ankama regarda par dessus son épaule, son regard bleu luisant d’une intensité farouche, et il dit : « suis le wabbit blanc »

Et dans un éclair il disparu. A sa place, un petit wabbit blanc regardait Luck d’un air apeuré.


Dernière édition par le Mer 18 Mai - 2:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/jeudesprit/
Demosthene
Moongang Active Member
Moongang Active Member
avatar

Nombre de messages : 889
Age : 36
Localisation : nulle part
Date d'inscription : 17/05/2005

MessageSujet: Re: [Roman] Luck l'Enutrof   Mer 18 Mai - 2:09

Chat Pitre 9 : Interlude divin 2, le retour


« C’EST DE LA TRICHE !!! » hurla Sram dans la salle de jeu. « Cette carte n’existe pas, elle ne peut pas être réelle !!! »

Sur la carte, l’image d’un Féca apparaissait. Au dessus était inscrit le nom de la carte : « intervention divine »
Et en dessous le nom du Féca « ANKAMA »
Un étrange sourire flottait sur les lèvres du Féca, comme si il venait de faire une bonne blague.

« C’est impossible repris sram, toujours furieux. Ankama n’existe plus, il a quitté ce monde il y a des millénaires pour partir vivre dans un autre univers. Il est sûrement mort ! çà ne peut pas être lui. »
Xélor, d’une voix calme et posée, intervint : « calme toi. C’était le plus puissant de nous tous. Il a créé ce monde, et il nous a donnée vie. Il est le Premier. Il détient des connaissances inimaginables, même pour nous autres. Nous jouons actuellement le sort de son monde, de sa création, a un jeu de hasard et de stratégie. Il est normal qu’il tente de lutter pour nous empêcher de vaincre. Mais il a beau être très doué, il ignore bien des choses… »
Il se pencha a l’oreille de Sram et lui murmura quelque chose a l’oreille. Ce dernier ouvrit de grands yeux, puis sourit a nouveau en disant :
« Tu as raison Enutrof, rien n’est encore joué… Même avec Lui a vos côtés…»
D’un geste négligent, Xélor lança les dés du destin. En voyant son score, ses yeux prirent une couleur violette, signe d’une joie intense.
Lentement, sa main s’approcha du plateau…





Chat Pitre 10 : Mâle de mer


Luck poursuivit le wabbit a travers la forêt. L’animal était rapide, mais le jeune âge de Luck et son agilité naturelle simplifiaient sa tâche.

Il marcha pendant des heures lui sembla t’il, quand soudain le wabbit contourna un arbre et échappa a son attention. Le jeune Enutrof resta attentif, écoutant les bruissement de la nature a la recherche d’un bruit qui lui permettrait de retrouver sa proie… Rien n’y fit.
Découragé, il s’assit près d’un arbre pour réfléchir a sa situation.
Il était seul, perdu, sans nourriture dans un lieu inconnu. Seul point positif, il lui restait la bourse de Kamas que lui avait offert Farle Ingalsse. Visiblement, les démons ne l’avaient pas agressé pour son argent…
Il devait lui rester environ 2000 kamas, ce qui lui paraissait une somme phénoménale lui qui, quelques mois plus tôt, ignorait ce que le mot kamas désignait.
Il décida de reprendre sa route.
Après quelques pas dans la direction que suivait le lapin précédemment, il arriva a l’orée du bois.
Et il la vit…
La Mer d’Amakna…
Farle lui avait parlé de cet océan gigantesque qui couvrait une vaste partie du monde, mais voir cette étendue d’un bleu profond s’étendant jusqu’à l’infini faisait chavirer le cœur de notre Héros.
Il réalisa soudain qu’il n’était pas seul.
Près d’un bateau amarré a un quai se trouvait un Ecaflip. Il le regardait d’un œil inquisiteur tout en lissant ses moustaches.
« Bonzour zeune homme, dit-il avec un drôle d’accent, un voyage au pays des Wabbits, çà te tente ? »

« Suis le wabbit blanc »… Le conseil d’Ankama résonnait aux oreilles de Luck. Ainsi, il n’avais pas échoué ! Le wabbit blanc l’avait conduit a ce navire. Sa prochaine étape lui était clairement indiquée.
«Bonjour monsieur. Votre proposition m’intéresse grandement ! Combien coûte le trajet ? »
« Tu m’as l’air sympathique, ze vais te faire un prix d’ami : 500 kamas le voyage ! zà te dit ? »
« Bien sûr, merci » répondit Luck, ravi, en sortant quelques pièces de sa bourse.
« Parfait repris l’ecaflip, bienvenue a bord mouzzaillon ! »

Et il le précéda sur le navire.
Il s’agissait d’un fameux trois mâts, fin comme un oiseau. Son nom resplendissait sur la coque, écris en lettres dorées : « Zentil Anneau »

« Il fait 18 nœuds et 400 tonneaux expliqua Hugo Frey, le capitaine du bateau. Et pour zûr, ze zuis fier d’en être le Capitaine !!! Tu vas voir petit, zà va être une belle traversée !!!»

En fait de belle traversée, a peine a quelques encablures de la côte Luck se sentit pris de vertige et de nausées. Il souffrait du mal de mer. Il passa tout le voyage la tête par dessus le bastingage, se répétant sans cesse la même question : « mais que suis je venu faire dans cette galère interrogation? »

Après plusieurs heures de navigation, le navire parvint enfin aux abords d’une île gigantesque.

C’est avec une joie intense que Luck pris pieds sur la terre ferme !
La démarche un peu chancelante, il fit quelques pas près du bateau.
Hugo lui dit d’un air faussement enjoué : « alors marin d’eau douce, heureux ? fait tout de même attention, ici, les Wabbits zont chez eux, et ils n’aiment pas les étrangers. Méfie toi et parcoure zes terres prudemment.
z’attendrais ton retour ici. Reviens vite zeune aventurier ! »

Luck lui fit un signe de tête, puis, d’un pas encore hésitant, s’aventura sur cette île mystérieuse.
S’il avait regardé le ciel a cet instant, peut être aurait il vu deux yeux violets qui l’observait attentivement. Peut être…


Chat Pitre 11 : Rencontre du troisième type


Luck se promena quelques instants dans ces terres inconnues, espérant découvrir des indices sur les raisons de sa présence en ces lieux. Il avait progressé de quelques centaines de mètres lorsqu’il vit devant lui une structure insolite : une sorte de grand cercle en pierre sur lequel étaient dessinés d’étranges symboles qui semblaient fort anciens.
Il s’approcha doucement et posa la main sur l’étrange édifice.
Une énergie incroyable émanait de cet anneau…
Tellement puissante qu’il la sentit vibrer dans tout son corps, laissant comme une trace indélébile en lui.
Intrigué autant qu’effrayé, il décida de poursuivre sa route.
Il arriva dans une clairière ou trois hommes se trouvaient. Deux d’entre eux donnaient des coups de pieds au troisième type qui gisait à terre, gémissant de douleur. Luck ne pouvait rester impassible devant un tel spectacle !
Il sorti sa pelle, pris un air féroce et se concentra…
Comme cela lui était arrivé a la ferme de Farle, une boule de feu jailli de ses main et pulvérisa un petit buisson près des deux bandits.
Ils se retournèrent, apeurés, et voyant l’air féroce de Luck, sa pelle a la main, et les restes grillé du buisson, ils reculèrent de quelques pas et prirent la fuite, laissant leur victime derrière eux.
Luck les laissa s’enfuir, préférant voir dans quel était se trouvait l’aventurier qu’il venait de secourir.
Il s’agissait d’un vieil Enutrof, le visage couturé de cicatrices.
Il paraissait mal en point, mais les vagues connaissances de Luck en médecine lui disaient qu’il survivrait.
Il soigna de son mieux le vieil homme, se servant des connaissances acquises durant ses années passées en forêt pour trouver des herbes médicinales.
Le vieil homme semblait reprendre des forces au fur et a mesure que Luck lui prodiguait des soins.
Au bout d’un moment, l’Enutrof prit la parole.
« Merci mon gars, çà va aller maintenant. »
« Vous en êtes sur ? » demanda Luck
« Mes vieux os en ont vu d’autre ! En tout cas merci, sans toi ces sacripants m’auraient achevé sans hésitation ! »
« Ce n’est rien ! c’est tout naturel ! »
L’homme hésita un instant, puis repris en fouillant son sac.
« Tiens petit, ceci est pour te remercier de m’avoir secouru »
Et il tendit à Luck une fiole remplie d’un liquide étrange ainsi que deux clés dont l’une ressemblait a une cawotte et l’autre à un chat.
« Qu’est-ce ? » demanda Luck, intrigué.
« Cette potion est un indispensable pour se protéger des maléfices qui sévissent sur cette île.
Quand à ces clés, elles sont le fruit de longues années de recherche et de dur labeur. Vois tu mon garçon, je me nommes Roger Wabbit, un nom prédestiné n’est ce pas ? J’ai échoué sur cette île il y a plusieurs années, et j’ai découvert le monde de ces prodigieux animaux. J’ai passé des mois a errer sur leur territoire, et après une folle poursuite pour tenter d’échapper à ces sinistres prédateurs, j’ai fini par trouver un château gigantesque… A coup sûr, l’endroit où sont dissimulées toutes les richesses de ces monstres. Malheureusement, l’entrée était condamnée par trois énormes cadenas et j’ai du rentrer bredouille. Rendu inattentif par la promesse de tant de richesse, je pénétrai par mégarde dans une clairière ou se trouvait un de ces fichus Wabbits. Heureusement pour moi, il ne s’agissait que d’un sage qui n’avait aucune expérience du combat. Il s’enfuit, laissant derrière lui cette clé que tu as en main. Durant plusieurs mois, j’ai continué à parcourir l’île en quête des deux autres clés.
J’ai trouvé celle ci il y a deux jours, auprès d’un second wabbit.
Il ne me reste plus qu’un seul endroit sur cette fichue île ou je ne suis pas encore allé. La troisième clé s’y trouve sûrement, mais je suis trop vieux a présent pour ces aventures.
J’avais pensé engagé les jeunes gens que tu as rencontré pour m’aider à récupérer ce trésor, mais ils ont tentés de me voler les clés et la potion. Quelques minutes de plus et il aurait été trop tard… »

« Mais vous ignorez tout de moi, dit Luck, comment savez vous que je ne vais pas aussi trahir votre confiance ? »

« Tu m’as sauvé la vie, petit, et tu as ce regard… Le regard que j’avais il y a de nombreuses années… Un regard honnête et franc, celui d’un valeureux héros ! Je te fais confiance !»

Il expliqua alors à Luck où devait se trouver la troisième clé et le château de l’île.

Ce dernier s’assura que le vieil homme était capable de rester seul, puis il pénétra dans la forêt.
A peine était il parti que le vieil Enutrof se leva, et s’approcha d’un arbre creux situé près du grand anneau de pierre. Caché à l’intérieur du tronc se trouvait un Wabbit.
Le vieil homme regarda le wabbit et lui dit :
« Ma mission est accomplie, va dire à ton maître que tout s’est déroulé comme prévu. »
Puis il s’approcha du cercle de pierre et jeta un dernier regarda la forêt derrière lui.
Il posa la main sur le cercle de pierre, et dans un éclair éblouissant il disparu.
Toutefois, si quelqu’un avait été là, il l’aurait entendu murmurer avant de partir : « bonne chance petit… Tu en auras besoin… J’espère que tu comprendras que je n’avais pas le choix. »
Mais personne ne l’entendit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/jeudesprit/
Demosthene
Moongang Active Member
Moongang Active Member
avatar

Nombre de messages : 889
Age : 36
Localisation : nulle part
Date d'inscription : 17/05/2005

MessageSujet: Re: [Roman] Luck l'Enutrof   Mer 18 Mai - 2:12

Chat Pitre 12 : Le début de la fin…


Luck parcouru une grande distance en marchant le plus prudemment possible.
Il parvint a une prairie sur laquelle se reposait un petit wabbit, une clé en guise d’oreiller.
Luck s’approcha très lentement, quand soudain une flèche partit du sous bois et lui frappa la jambe.
Il sentit une douleur fulgurante, et eu juste le temps d’entendre le mot POISON résonner dans son esprit avant de perdre connaissance.
Un cra sortit alors des fourrés, accompagné d’un énorme wabbit.
Le cra avait les cheveux et les yeux noirs, deux grandes ailes rouges ornaient son dos et une aura maléfique se dégageait de lui.
« Amènes le au maître » dit il d’une voix sourde au wabbit.
Le gros animal mit Luck sur son épaule, puis il l’emporta à travers les fourrés.
Le cra ramassa les trois clés qui étaient tombés lors de la chute de Luck, puis il écouta attentivement. Il sorti son arc, se retourna, et sa première flèche partit, vive comme l’éclair.
Elle n’atteignit pas son but. Une lourde épée barra son passage.
Le possesseur de l’épée sourit au cra, repoussa une mèche qui lui tombait devant les yeux et lui dit : « Je commençais à trouver la ballade trop calme ! A nous deux démon ! »
Dans son dos, Deux ailes d’un blanc immaculé ornaient ses omoplates.

Luck repris connaissance, un mal de tête lui martelant les tempes. Il se trouvait allongé sur le sol d’une immense salle aux murs dorés.
Il se leva difficilement, et vit qu’il n’était pas seul dans la pièce. Assis à un grand bureau en marbre, quelqu’un était assis. L’inconnu portait une grande cape bleue ainsi qu’un grand chapeau pointu.
L’inconnu se leva, puis se tourna vers Luck.
Son chapeau dissimulait en partie son visage, mais Luck distinguait son regard parmi les ombres mouvantes sur son visage : Deux yeux sombres, maléfiques, cruels, dissimulant une incroyable puissance.
« Bienvenue dans mon palais, jeune Luck ! Tu y passeras les derniers moments de ta pitoyable existence, puis plus rien ne m’empêchera de régner sur cet univers ! »

« Qui êtes vous ? »

« Ah ah ah !!! Mon nom ne te serviras a rien ! Mais sache que je suis celui qui à réuni les Dofus, et que tu ne peux rien contre moi. Cependant, avant que tu ne meure, j’ai une dernière question a te poser, comment as tu vaincu mes démons que j’avais lancés à ta poursuite ? Ils étaient beaucoup trop forts pour toi ! »

« Je ne vous dirais rien, et je lutterais jusqu’à la mort ! »

« Soit, alors finissons en ! »

Le Xélor (oui, c’en était un) tendis sa main, et une onde d’énergie obscure jailli de son corps pour traverser la salle à grande vitesse, visant le cœur de Luck. Plus rien ne pouvais plus le sauver, excepté un miracle…


Chat Pitre 13 : Le Premier Dofus


« Parle » ordonna le guerrier aux ailes blanches au cra étendu a terre devant lui.
« Dit moi ou est le garçon, je dois le retrouver ! »
Le cra leva les yeux vers l’homme qui l’avait vaincu, il sembla livrer un âpre combat intérieur, puis il parla.
Mais il était déjà trop tard…

Le choc fit trembler les murs de la salle. Luck rouvrit les yeux, et trouva devant lui un être qui avait absorbé toute l’intensité du choc pour le sauver.
Les yeux du Xélor brillèrent d’une lueur maléfique :
« Ankama ! Ainsi donc tu es revenu… Bienvenue parmi nous, mon vieil ennemi… La vie parmi les mortels était bien calme sans toi ! »
« Toi aussi tu m’as manqué, Krad Rodav ! Je vois que tu ne t’es pas ennuyé durant mon abscence ! Réunir les six Dofus pour asservir le monde, voilà une idée digne de toi.
Mais ce jeune homme est mon protégé, et tu n’y toucheras pas. »
Rodav, rapide comme l’éclair, enfonça un bouton sur le bureau, puis se rua sur le Féca.
Le mur du fond de la pièce commença à basculer.
Ankama regarda Luck et lui cria : « Fuis pauvre fou ! »
Et le Xélor le percuta. Un instant, le temps sembla s’arrêter, puis une lueur éblouissante aveugla Luck. Quand il recouvra l’usage de sa vue, Ankama et Rodav avaient disparus.
Au fond de la pièce, une créature monstrueuse sortait de l’orifice percé dans le mur.
Il se trouvait face au plus grand Wabbit qu’il ai jamais vu.
Il se retourna pour s’enfuir, mais il compris qu’il n’aurais pas le temps d’atteindre la porte.
Il dégaina sa pelle, et se prépara au combat.

Le monstre se rua sur lui a une vitesse impressionnante.
Il lui donna un coup de patte d’une force phénoménale qui envoya le jeune Enutrof frapper le mur de la pièce.
Le Wabbit approcha, leva une patte meurtrière, et se tendit pour frapper.
Soudain, le monstre sembla surpris, et Luck vit une pointe d’épée dépasser du torse de l’animal. Ce dernier s’effondra, le cœur transpercé, faisant trembler les murs.
Devant Luck se trouvait un Grand guerrier a la chevelure argentée et aux grandes ailes blanches. Un disciple de Iop.
« Bonjour gamin, j’arrive a temps on dirait ? »
« Ou… oui balbutia Luck, encore sous le choc. Qui êtes vous ? »
« Je me présentes : Nanok de Barbarie, pour vous servir ! Je méditait dans un temple quand j’ai entendu l’appel de mon dieu, alors je suis venu ! Bon, on va voir ce qu’il y a comme trésors ? Je ne suis pas un philanthrope non plus ! »
Luck l’accompagna dans la salle cachée derrière le faux mur. Là, resplendissant sur un socle en or, Un étrange Œuf orangé luisait.

Le Iop lança un regard impressionné au jeune Enutrof : « Et ben mon gars, on m’avait dit que les Enutrofs étaient chanceux, mais à ce point !!! J’en reviens pas. »

« Pourquoi, c’est quoi ? »

« C’est un Dofus, mon jeune ami, l’un des Six… Si l’on m’avait dit qu’un jour j’en verrai un ! »

Puis le regard du Iop se posa sur la main droite de Luck.

« L’élu, murmura t’il, j’aurais dû m‘en douter !!! »

Puis il repris plus fort : « Cette marque est connue de nombreuses personnes sur cette terre. En tant qu’élu, il t’incombe de protéger ses Dofus. Je fais le serment solennel de t’aider dans cette tâche ! »

« euh, merci » répondit Luck, encore sous le coup de l’étonnement.
« Bon, tu le prends oui, on doit mettre les voiles avant que les Wabbits comprennent que leur chef est mort ! Je t’expliquerais tout ce que je sais en route, suis moi ! »
Luck pris le Dofus, dont l’énergie était perceptible par simple contact, et quitta le château maudit avec le Premier des six Dofus.
Son périple venait à peine de commencer…




Conclusion :


« Et ensuite, que s’est il passé ? » demandèrent les clients de l’auberge, suspendus aux lèvres de la conteuse.
« Cela est une autre histoire, que je vous conterait une autre fois ! » dit Aitrad La Conteuse.

Sous les regards émerveillés de ses fan, elle sortit de l’auberge pour rentrer chez elle.
Si elle avait regardé autour d’elle, elle aurait peut être vu un jeune Féca assis dans un coin, le regard perdu dans le vague et un vague sourire sur les lèvres, comme si il se souvenait d’un bon moment de son existence.
Peut être aussi aurait-elle vu un Xélor assis à une autre table, son regard violet filtrant sous l’ombre de son grand chapeau.
Et si elle avait écouté attentivement, peut-être aurait elle entendu un bruit léger dans le lointain, comme un coup de tonnerre ou… un roulement de dés…
Peut être…

Fin de l’épisode.
Mais Luck l’Enutrof reviendra ! Dans sa prochaine aventure, « La force », il découvrira les Montagnes d’Amakna, il rencontrera de féroces Abraknydes et il poursuivra sa quête des mystérieux Dofus. Peut être aussi rencontrera t’il l’Amour ?
Les aventures de Luck L’Enutrof, bientôt sur internet.


Toute ressemblance avec des personnages de Dofus existants ou ayant existé ne serait que pure coïncidence. Sujet envers lequel l’auteur décline toute responsabilité. (lol c'est la phrase qui m'amuse le plus en fait ^^)

Démosthène
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/jeudesprit/
Lazee
Complètement marteau !
avatar

Nombre de messages : 1352
Age : 36
Localisation : dans les transports ><
Date d'inscription : 14/03/2005

MessageSujet: Re: [Roman] Luck l'Enutrof   Jeu 19 Mai - 22:10

j'adore! à quand le tome II ?

_________________
Rock Around The Clock


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Demosthene
Moongang Active Member
Moongang Active Member
avatar

Nombre de messages : 889
Age : 36
Localisation : nulle part
Date d'inscription : 17/05/2005

MessageSujet: Re: [Roman] Luck l'Enutrof   Jeu 19 Mai - 23:04

il est en cours de rédaction ! un brin de patience Clin d'oeil j'ai toute l'histoire en tête, plus qu'à taper Sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/jeudesprit/
Miss-kiwi
Créature de la nuit
Créature de la nuit
avatar

Nombre de messages : 376
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: [Roman] Luck l'Enutrof   Jeu 7 Juil - 11:16

Alors Demo la suite c'est pour quand? *impatiente*, *sort à son tour un papier et un crayon* Clin d'oeil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Demosthene
Moongang Active Member
Moongang Active Member
avatar

Nombre de messages : 889
Age : 36
Localisation : nulle part
Date d'inscription : 17/05/2005

MessageSujet: Re: [Roman] Luck l'Enutrof   Dim 10 Juil - 2:10

2 sec çà arrive Clin d'oeil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/jeudesprit/
Rouge
Adepte du SM
avatar

Nombre de messages : 259
Age : 27
Localisation : Paris
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: ouaaaa   Ven 22 Juil - 11:27

Trop la classe on a un romancier dans la guilde j'adoreee. J'attends la suite avec impatience. Et au fait la guilde, si vous me voyez pas souvent c'est normal, je traverse un période chaude avec mes parents. J'ai pas trop le droit d'aller sur le pc mais bon voila ...


bizx à tous les membres !!

Edit de Cedr pour l'orthographe et ponctuation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ediogames.com
Demosthene
Moongang Active Member
Moongang Active Member
avatar

Nombre de messages : 889
Age : 36
Localisation : nulle part
Date d'inscription : 17/05/2005

MessageSujet: Re: [Roman] Luck l'Enutrof   Sam 23 Juil - 13:19

Pas qu'un romancier ! Nous comptons également dans le cercle des écrivains moongangiens pas encore disparus Miss-kiwi et O-Lasira, tous deux écrivains émérites ! Pour la suite de mon histoire, tout est dans ma tête (nooooooon pas la scalpel svp :'(), mais avant de le mettre sous word faut que je récupère mon pc qui est en réparation :'( Mais çà viendra vite promis Langue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/jeudesprit/
Demosthene
Moongang Active Member
Moongang Active Member
avatar

Nombre de messages : 889
Age : 36
Localisation : nulle part
Date d'inscription : 17/05/2005

MessageSujet: Re: [Roman] Luck l'Enutrof   Lun 1 Aoû - 16:11

Livre 2 : La force

Aitrad revint le lendemain soir, et trouva les clients de l’auberge toujours aussi impatients d’entendre la suite de son histoire. Dans un coin de la salle était assis un jeune Enutrof d’une dizaine d’année, au regard d’une vive intelligence. La conteuse prit place au milieu de la salle, puit repris son récit …


Chat Pitre 1 : To wisp or not to wisp


Luck se trouvait perdu dans une forêt inconnue. Il suivait un petit sentier a moitié dissimulé par les herbes. Soudain il entendit une voix inconnue : « Bordel, mais il est où ce donjon ? Je tourne en rond depuis des heures et je vais être en retard pour le casting !!! »
Il se dirigea vers la direction d’où provenait la voix et entra dans une petite clairière ou un petit homme barbu lisait un parchemin en grommelant.
Le petit homme le regarda et dit « Tiens ! Voilà quelqu’un ! Tu viens pour l’aventure ? »
« Euh… quelle aventure ? » Répondit Luck sans comprendre.
« Ben le donjon de Nabeukheul pardi ! Ils recrutent des volontaires pour une super aventure ! Je compte décrocher le rôle du Nain !!! écoute : J’aime pas les elfes !!! Je le fais bien hein ? »
« Euh… » répondit Luck, de plus en plus perplexe.
Le Nain se jeta sur lui et se mit à le secouer « Luck ? Luck ? Réveille-toi Luck ! »

Et Luck se réveilla, secoué par son compagnon Nanok. Un nouveau jour commençait, et une nouvelle aventure aussi…

« Et bien Luck ! Tu avais un sommeil agité dit moi ! » lui dit son ami.

Cela faisait à présent un mois que les deux hommes avaient quitté la sinistre île des Wabbits. Nanok avait expliqué à Luck que son dieu, Iop, l’avait chargé de veiller sur lui et lui avait indiqué que Luck se trouverait sur Wabbit. En temps que gardien du temple Iop, Nanok avait le devoir d’accomplir la volonté de Iop le puissant. Il avait donc accepté d’aider Luck a retrouver sa famille et à déjouer les plans diaboliques de Krad Rodav. Depuis, ils avaient parcouru bien des kilomètres ! Ils s’étaient dirigés vers le nord, et après avoir marché pendant des semaines, ils venaient d’arriver aux Montagnes d’amakna. D’après des informations sures provenant de plusieurs sources, il semblait qu’un dofus était jalousement gardé au cœur d’un village situé dans ces montagnes. Le Village des Gardiens. Luck et Nanok étaient bien décidés a braver tous les dangers afin de récupérer ce deuxième œuf ultime.

Nos deux compères reprirent leur route a travers la montagne. En chemin, ils terrassèrent de puissants monstres de pierres qui tentaient de leur barrer le passage. Au début, Luck trouvait ces monstres trop puissant mais au fur et a mesure des combats il gagna en technique et en assurance et bientôt il pouvait les vaincre presque sans aide.

Un jour, Luck et Nanok arrivèrent sur une clairière ou un spectacle des plus insolite se déroulait : un homme était ligoté à un poteau de bois au centre d’une clairière et un gigantesque oiseau aux ailes enflammées tournait autour de lui d’un air menaçant. Un peu plus loin se trouvait le nid du volatile dans lequel un œuf reposait.
L’homme criait dans une langue étrange : /e au secours !!!! /e les gars, me laissez pas a l’aide !!!!
Mais nul secours n’arrivait. Luck et Nanok prirent leurs armes, et se ruèrent à l’assaut de l’oiseau diabolique. Celui ci se retourna alors et, de quelques battement d’ailes, fit reculer nos pauvres héros. Il leur était impossible d’approcher le monstre ! Le souffle brûlant de l’oiseau menaçait de rôtir les aventuriers sur place. Soudain Luck eut une idée : il prit sa pelle comme un javelot et la lança sur le volatile. Celui ci baissa la tête et la pelle passa en sifflant au-dessus de lui.
L’oiseau émit un cri de triomphe, ouvrit la gueule pour cracher un torrent de feu destructeur… Et fut assommée par la pelle qui venait de rebondir sur le poteau en bois pour venir s’abattre sur sa tête.
Nanok acheva l’animal de son épée. « Bien joué Luck » approuva t’il.
« Pas de quoi Nanok » répondit Luck

L’inconnu regarda ses sauveurs et dit, toujours dans son étrange dialecte : « /m luck merci, vous m’avez sauvé la vie jeune aventurier !!! »

« Dites, pourquoi vous dites /e ou /m devant vos phrases ? » demanda Nanok

« /m Nanok vous m’entendez aussi quand je dis /m luck ? »
« Ben … Oui quelle question… »
L’inconnu eu l’air immensément triste.
« Je me présente : Dranreb Tovip Cela fait des années que je tente de mettre au point un système permettant de communiquer avec une seule personne ou un groupe entier quelque soit la distance qui nous sépare…. Malheureusement c’est encore un échec… je sais que / est un signe mystique très puissant et je suis persuadé qu’en utilisant la bonne formule on peut communiquer entre nous !!! »
« et que faisiez vous attaché à ce poteau demanda Luck ? »
« et bien en fait, j’étais dans un petit village un peu plus au nord, le village des Gardiens paraît-il, et quand j’ai voulu dire à une jeune femme /d lili-ferraro salut chérie je t’offre un verre ? son mari m’a entendu et m’est tombé dessus. Les autres villageois l’ont aidé et je me suis retrouvé ici, livré à ce monstre… En tout cas vous êtes drôlement chanceux !!! dites, vous voulez bien tirer un papier dans ce sac s’il vous plait ? »
Luck tira un papier sur lequel se trouvait la lettre W
« Attendez, j’essaie ! dit Dranreb »
« … »
« … »
« … »

[NDA : vous n’entendez rien ? c’est normal, il wisp Luck ! ]

«je vous entends bien » dit Luck.
« Comment çà ? moi je ne l’entends pas ! » rétorqua Nanok
« YEEPIIIIII !!! j’ai enfin réussi !!!! Merci jeune Luck ! vous êtes un vrai héros !!!!! YAOUUUUUU »
et Dranreb partit en courant vers Amakna.

Nanok haussa les épaules, regarda Luck et lui dit « drôle de bonhomme ! enfin, s’il est content tant mieux ! et si nous allions voir ce village dont il nous a parlé ? »
Luck acquiesça. Avant de partir, il pris l’œuf resté dans le nid et le mit dans son sac… Cà pourrait peut être servir ! L’avenir lui donnerait bientôt raison…
D’un pas assuré, ils pénétrèrent dans ces bois a la sombre réputation : La forêt des Abraknydes…

Chat Pitre 2 : La Dame du Lac


Luck et Nanok décidèrent de s'arrêter dans une petite clairière au cœur de cette sombre forêt.
Pendant que Nanok préparait le feu, Luck partit à la recherche d'une proie pour leur futur repas. Il marchait silencieusement a travers les bois quand soudain il entendit le son mélodieux d'une douce voix féminine chantant une antique chanson.
Il suivit la direction d'où provenais la voix en se dissimulant sous les feuilles des arbres alentours. Il finit par arriver auprès d'un lac. et il vit dans l'eau, entièrement dévêtue, une splendide Eniripsa qui faisait la planche tout en chantant d'une voix divine.
Epoustouflé par cette vision, Luck s'approcha le plus discrètement possible en restant sous le couvert des arbres afin de ne pas être vu par la belle inconnue.

Malheureusement, sans le vouloir Luck marcha sur une branche morte qui craqua en faisant un bruit qui lui paru assourdissant. Aussitôt, la jeune fille arrêta son chant, et se tourna vers l'origine du bruit. Elle vit Luck, et poussa un cri extrêmement puissant. Quand le son parvint aux oreilles de Luck, il sombra dans l'inconscience, totalement a la merci de la dame du lac.
Quand luck repris conscience, une douleur sourde palpitait dans son crane...

Il ouvrit les yeux et vit le visage angélique de l'Eniripsa penchée au-dessus de lui.

"çà y est, il reprend conscience" dit-elle.

Luck regarda autour de lui et vit Nanok qui se tenait près d'un grand feu. Ils se trouvaient dans la clairière où nos deux compères avaient décidé de monter leur campement.

"Alors petit, on espionne les dames maintenant ?"demanda Nanok avec un petit sourire au coin des lèvres.

Luck devint d'un joli rouge pivoine et se mit à balbutier des syllabes désordonnées. La jeune Eniripsa éclata d'un rire cristallin et, les yeux pétillant de malice, lui dit : "la prochaine fois, ne surgit pas sans prévenir, j'aurais pu faire pas mal de dégats, quand je suis surprise je ne maitrise pas toujours ma force ! Je me présente, je m'appelle Enaiviv"

Nanok repris la parole "ne te voyant pas revenir, je suis partit à ta recherche et je suis tombé sur cette jeune personne qui était à ton chevet, nous t'avons porté jusqu'ici. A ce propos un petit régime ne te ferait pas de mal tu sais !" dit le iop en faisant un clin d’œil complice a la frêle jeune femme qui dédiait son plus charmant sourire au jeune Enutrof.

En regardant cette jeune femme au sourire si doux, Luck se sentit envahi par une douce chaleur qui emplissait son esprit. Le visage angélique de cette charmante créature éveillait en lui des sentiments jusqu'alors ignorés par notre jeune héros. Malgré tous ses efforts, le pauvre Luck était incapable d'articuler une phrase cohérente, ce qui contribuait visiblement a l'hilarité de son compagnon de voyage et qui faisait pétiller les yeux de leur invitée...

« Hum… balbutia notre héros, Mer…merci beaucoup et vraiment désolé mademoiselle Enaiviv, je ne voulais pas me montrer incorrect ! Mais il me fallait du bois et je… enfin nous… euh…. »

La jolie jeune fée éclata d’un rire cristallin qui résonna aux oreilles de Luck comme une symphonie enchanteresse et notre héros sombra dans un profond sommeil, emportant dans ses songes le visage de cette ravissante créature à la chevelure d’or et aux yeux azur…


Chat Pitre 3 : Séparations et retrouvailles


Le lendemain, grande fut la déception de Luck lorsqu’il appris que Enaiviv ne les accompagnerait pas dans leur quête. « Hélas, je suis à la recherche de mon mentor, le valeureux Xélor Marlin… Il y a quelques temps il a commencé à avoir un comportement étrange… Il faisait des cauchemars, il avait des visions, son comportement était des plus étranges… et il y a quelques semaines il m’a dit qu’il devait partir pour la Forêt des abras retrouver un vieil ami a lui… J’ai voulu l’accompagner mais il a refusé, je suis donc venue par mes propres moyens… En voyageant avec vous je vous retarderait dans votre quête, bonne chance a vous, mes vœux vous accompagnent ! Et qui sait, nous nous reverrons peut être très bientôt !» Elle fit un clin d’œil a Luck et disparu parmi les arbres alentours.

Nanok posa sa main sur l’épaule de son compagnon et lui dit : « Viens, nous avons encore beaucoup de chemin a parcourir, mais je suis persuadé que son chemin croisera bientôt le nôtre à nouveau. Elle t’a tapé dans l’œil pas vrai ? »

Luck ne sut que répondre et se mit à rougir furieusement, déclenchant un nouveau fou rire chez son ami.

Ils ramassèrent leurs modestes affaires et reprirent leur route a travers la forêt dans la direction approximative du village dont leur avait parlé Dranreb.

Vers midi, ils s’arrêtèrent pour se restaurer un peu. Ils étaient assis depuis quelques instant a discuter à propos du meilleur moyen de découvrir le dofus qui, selon des rumeurs glanées au cours de leur périple, quand un bruissement de feuillage retentit près de l’orée de la clairière ou ils se reposaient. Ils dégainèrent leurs armes, et s’attendirent au pire…

« N’ayez pas peur jeunes aventuriers, je ne suis qu’un pauvre voyageur a la recherche de son foyer » leur dit une voix qui résonna familièrement aux oreilles de Luck. Un vieil Enutrof entra alors dans la clairière, un sac sur le dos et une pelle a la ceinture.
« Monsieur wabbit !!! » s’exclama Luck.
« Tu le connais ? » demanda Nanok, l’air méfiant.
« Bien sur, dit Luck en abaissant sa pelle, il m’a aidé à entrer dans le donjon sur l’île de Wabbit »
« bon, et bien dans ce cas… dit Nanok en abaissant son épée et en souriant au nouvel arrivant, bonjour a vous maître Enutrof ! »
« Bonjour a vous, répondit le vieil homme en souriant, a ce que je vois Wabbit et ses dangers ne vous ont pas posé de problèmes ! vous avez réussi à pénétrer dans le château ? »
Luck raconta leur épopée a Roger qui s’assis près d’eux afin de manger un morceau également.
Comme dessert, Roger proposa une succulente tarte a la gelée, spécialité de la cote d’asse selon ses dires. Luck et Nanok ne remarquèrent pas que Roger ne touchait pas a son propre morceau de tarte, pas plus qu’ils ne virent deux yeux noirs les observer à travers les feuillages avoisinants…
Quelques instants plus tard, ils sombraient dans un profond sommeil… Roger Wabbit regarda Luck, allongé sans défense près de lui, et murmura : « tu ne sais pas a quoi tu t’attaque… J’aurais vraiment voulu que les choses se passent autrement, mais hélas il est trop puissant… Tu aurais du laisser tomber, a présent je ne peux plus te venir en aide. »
Il pris sa pelle, et s’approcha lentement du jeune homme. Un observateur attentif aurait vu une larme briller au coin des yeux du vieillard… Roger leva haut sa pelle au tranchant affûté, et…


Chat Pitre 4 : Interlude Divin (ben oui, encore !)


« DONNNNNNG » la puissante sonnette de l’entrée du palais dans lequel se jouait le sort de l’univers retentit. Sadida alla ouvrir la massive porte du Château, et se trouva nez a nez avec un petit homme moustachu portant une toque sur la tête.
« Ma qué buen giorno ! jé souis Mario, le pizaïollo si ? jé una commandé dé 11 pizzas pour « les dieux d’amakna » qué y’é souis bien a la bonné adresse ? »

Sadida se fendit d’un grand sourire (ce qui le rendit encore plus effrayant) et acquiesca. Il demanda d’une grosse voix grave et sinistre : « La végétarienne c’est laquelle ? »
Et saisissant la Pizza indiquée par Mario il regarda attentivement les ingrédients. « PAAAAARFAIT » s’écria t’il. Il pris la pile des pizzas, fit apparaître une bourse pleine d’or devant le livreur, puis referma la porte.

(gros effets spéciaux avec effet de remontée dans le temps.)

« ma idiota !!!! fé attenzionne a cé qué tou fé !!!! »
Mario criait après son apprenti qui, une fois de plus, venait de renverser une boite de sauce tomate spéciale Pizzas Mario.
« pouisqué cé commé çà, je t’enlève le prix de la boite de ta paye ! allé, dépéché toi ! jé encore cette commande a livrer !!! »

Le jeune apprenti se mit à faire les pizzas. Malheureusement, il avait l’esprit préoccupé par les reproches de son patron, ce qui fait que la sauce Spéciale Végétarienne de mario fut remplacée par la sauce Y carnivorès de la spéciale bœuf et oignons…
Une petite erreur… toute petite… et qui pourtant allait bouleverser l’univers…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/jeudesprit/
Demosthene
Moongang Active Member
Moongang Active Member
avatar

Nombre de messages : 889
Age : 36
Localisation : nulle part
Date d'inscription : 17/05/2005

MessageSujet: Re: [Roman] Luck l'Enutrof   Lun 1 Aoû - 16:13

Chat Pitre 5 : Sombre alliance


Un choc violent fit lâcher son arme a Roger. Une pierre lancée avec violence l’avait heurté à la main. La personne qui se trouvait cachée dans les arbres sortit de sa cachette et dit d’une voix dangereusement calme : « nous nous retrouvons enfin…Tu n’as pas changé durant tout ce temps, c’est sans doute à force de lécher les bottes de ton Maître… »
Il s’agissait d’une vieille Enutrof armée d’une pelle finement ouvragée. Son regard était dur et ses gestes précis. En la voyant, Roger ne put réprimer un cri de stupeur. « TOI interrogation? mais mais tu ne peux pas être encore en vie ! c’est impossible !!! »

Un sourire fendit le visage ridé de l’inconnue. « Tu n’es pas le seul a avoir de puissants alliés. Assez parlé, j’ai longtemps attendu ce moment, finissons-en ! Ta carrière s’arrête ici »

Elle se rapprocha de Roger, l’air bien décidé a mettre ses menaces a exécution. Ce dernier eut l’air apeuré, il regarda le corps de Luck allongé a ses pieds, son arme qui gisait un peu plus loin, puis il poussa un cri dans un langage qui semblait très ancien et il se mit à courir vers les bois. En réponse à son cri, un cri semblable retenti juste à la limite des arbres, et un arbre gigantesque apparu alors. Il s’agissait d’un arbre qui se déplaçait, émettait des sons et semblait doué d’intelligence.

« Un sombre ! s’exclama la guerrière, vieux fou ! Tu as osé t’allier avec ce démon interrogation? Jamais Mou ne te laissera vivre ! ton alliance avec lui est vouée à l’échec !!! »

Elle saisit sa pelle a deux mains, l’air encore plus résolue, et se campa sur ses jambes. L’arbre lança un cri de triomphe et lança une de ses branches a l’assaut de l’Enutrof.

Par terre, Luck et Nanok dormaient, inconscients du combat qui se déroulait autour d’eux. Dans le sac qui reposait au côtés de Luck, le dofus qui était en sa possession brillait d’une étrange lueur. A ses côtés, au contact de la douce chaleur du Dofus, une légère fissure commença à se dessiner sur un côté de l’œuf ramassé par Luck après le sauvetage de Dranreb.
A l’intérieur de l’œuf, une conscience s’éveillait…


Chat Pitre 6 : La gardienne du Dofus :


Quand Luck s’éveilla, il se trouvait dans une chambre, confortablement allongé dans un lit douillet. Il avait mal au crane mais il commençait à en avoir l’habitude.
Il se leva et ouvrit la porte de la chambre. Il se trouvait à l’étage d’une vieille bâtisse aux murs lambrissés. Entendant des bruits de voix venant du rez de chaussée, il descendit un escalier en colimaçon et arriva dans une salle a mangé au milieu de laquelle trônait une vaste table.

A cette table, se trouvait la vieille Enutrof inconnue de Luck, qui discutait avec Nanok tout en buvant un bon café et en dégustant des gâteaux secs.

« Ah ! voilà le paresseux ! s’exclama Nanok, alors, bien dormi mon garçon ? »

« oui très ! Mais ou sommes-nous ? et Monsieur Wabbit où est il ? »

« Ce sinistre individu est à la solde de Krad Rodav et a tenté de s’emparer de votre Dofus en vous droguant. Et vous êtes ici au Village des Gardiens du Dofus, dans ma demeure. Je me nomme Jeanne Ktulu, et je suis La Gardienne suprême. »

« euh… enchanté moi c’est Luck et lui Nanok » répondit Luck, impressionné par l’autorité qui émanait de Jeanne.

« Je sais qui vous êtes et je sais quel est votre but. Tu es l’élu de la prophétie de Houze et ce jeune homme est ton allié. Vous avez parcouru des centaines de kilomètres afin de venir chercher le Dofus qui se trouve dans ces montagnes. »
Elle se leva, s’approcha d’un vieux buffet et en sorti un paquet soigneusement ficelé. Elle ouvrit le paquet et dévoila un œuf étincelant parfaitement conservé. Un Dofus !

« J’ai attendu des années votre venue jeunes héros. Désormais ma tâche est achevée. L’unique but de ma vie était d’attendre l’Elu et de lui confier le pouvoir de ce Dofus afin de contrer les plans démoniaques de Krad Rodav. Voilà qui est fait, prends soin de ce présent, Héros, et puisse ce dofus t’aider à vaincre le Sombre seigneur. »

Luck se saisit du dofus et sentit une vague de puissance résonner dans tout son être. Il venait d’acquérir une partie du pouvoir du dofus.

« Votre périple n‘est toutefois pas achevé ! Il vous faut terminer la traversée de la forêt avant que les neiges de l’hiver rendent le chemin impraticable. De plus les monstres ont la solde du puissant Mou, la créature la plus puissante de ces bois maudits, vont bientôt attaquer notre village. Nous tiendrons, bien sur, mais votre tâche est trop importante pour que vous ralentissiez votre allure. Le prochain Dofus devrait se trouver plus au nord, près de Bonta, la capitale du pays Bontarien. »

Luck et Nanok remercièrent chaleureusement la vieille femme. Ils s’apprêtaient a reprendre leur route lorsqu’elle tendit un autre paquet a Luck .

« Tiens, voilà pour toi, cela t’aidera sûrement, je l’ai faite de mes mains. »

Dans le paquet reposait une pelle somptueuse et finement ouvragée. La Pelle de Ktulu !!!

« Mais, c’est une splendeur, elle doit avoir une valeur inestimable ! je ne peux pas l’accepter ! »

« Mon garçon, si cette pelle peut t’aider à vaincre Krad Rodav alors c’est avec joie que je la remet entre tes mains. Prends la, et bonne chance jeune Enutrof. »

Nos deux héros quittèrent le village, un nouveau Dofus en leur possession.

En les regardant partir, la vieille femme murmura « que la chance des Enutrofs soit avec toi… Peut être un jour nous reverrons nous et peut être pourrais-je t’apprendre toute la vérité sur ton passé. Prends bien soin de toi Luck, mon fils… »

Une larme roula doucement sur la vieille joue parcheminée et tomba sur la route poussiéreuse. Ktulu rentra dans sa demeure et en referma la porte. A quelques centaines de mètres de là, dans une clairière, reposait la carcasse d’un Abraknyde sombre. Son tronc était presque fendu en deux et l’herbe calcinée témoignait de la violence de l’affrontement qui s’était déroulé là.

Contemplant ce spectacle de désolation, Roger Wabbit hocha la tête. « Tu es forte Jeanne, plus encore que dans mes souvenirs. Hélas Luck est condamné et ton aide n’y changera rien… La prochaine fois que je le rencontrerai, un de nous deux n’y survivras pas, c’est écrit… » Une larme roula doucement sur la vieille joue parcheminée et tomba sur l’herbe desséchée…

Chat Pitre 7 : Interlude divin (et hop un de plus !)


« Ce fut facile cette fois, s’exclama Iop, qui avait pris place auprès d’Enutrof et d’Ecaflip et qui avait également pris une part de pizza Chorizo/piment/marmelade d’orange, vous n’avez pas de chance ! »

« En même temps, c’est un peu déloyal, répondit Xélor avec dans les yeux une flamme violette et dans la main une part de pizza 4 fromages, 3 contre 2 c’est plutôt inéquitable ! » et se tournant vers l’assemblée il ajouta « un volontaire pour rétablir l’équilibre ? »

Un des dieux s’avança, un sourire cruel sur le visage : « moi je veux bien ! »

Il pris place à côté de Xélor et Sram, et lança les dés du destin.

« Ah ! une carte chance ! voyons ce que c’est ! »

Il retourna la carte, et un vent glacial sembla traverser la pièce.

Sram éclata de rire et dit à Iop : « Alors comme çà nous manquons de chance ? » et il se gaussa de plus belle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/jeudesprit/
Demosthene
Moongang Active Member
Moongang Active Member
avatar

Nombre de messages : 889
Age : 36
Localisation : nulle part
Date d'inscription : 17/05/2005

MessageSujet: Re: [Roman] Luck l'Enutrof   Lun 1 Aoû - 16:14

Chat Pitre 8 : Le cri du canard de barbarie



Nos deux amis étaient presque sortis de la forêt, Luck, grisé par la facilité avec laquelle ils avaient eu le dofus, commença à raconter une blague : « dit moi Nanok, tu sais quel est le cri du canard de barbarie ? » « euh… je sais pas moi… coincoin ? » répondit le Iop. « Non, il dit… » A ce moment précis, une voix retentit derrière eux : « Inutile pour vous d’aller plus loin, vous ne quitterez jamais ces bois vivants. »

Ils se retournèrent, et virent un monstre de cauchemar. Un chêne gigantesque, plus grand que tout ce qu’ils connaissaient avançait vers eux en fouettant l’air de ses branches. A ses côtés marchait un tout petit xélor, qui semblait extrêmement âgé.



« Je me nomme Marlin, je suis un Maître Xélor, et voici le Chêne Mou, le maître de cette forêt. Sur ordre de Krad Rodav, vous serez exécuté pour haute trahison. En garde. »

Et l’enfer se déchaîna…

Le premier sort du xélor fit voler nos deux amis et les écrasa contre les arbres alentours. Luck releva péniblement la tête et vit que le Xélor allait lui lancer un sort. A voir la fureur dans les yeux du Xélor, ce sort allait être fatal. Il ferma les yeux et remis son sort entre les mains de son (ou plutôt ses ) dieux.

Et une voix cristalline retentit : « Non ! Maître, pitié, ressaisissez-vous ! »

Enaiviv venait de surgir dans la clairière et s’interposait entre le Xélor et sa cible.

Marlin la regarda sans comprendre, puis il se prit la tête dans les mains… « Enaiviv… non, je t’en prie, il me contrôle, je ne tiendrais plus très longtemps, ses pouvoirs sont bien trop puissants ! fuis, je t’en prie je ne veut pas te tuer !!! FUIS !!! »

D’une voix froide, Enaiviv répondit « Non Maître, je lutterais comme vous me l’avez appris, je ne fuirais pas, je sais que vous êtes toujours vous-même, vous êtes trop bon pour être le jouet d’un démon. Redevenez vous-même je vous en prie ! »

Le visage crispé du Xélor montrait la lutte acharnée qu’il menait pour recouvrer son libre arbitre. Quand soudain, le chêne Mou qui jusque là n’avait rien fait lança une de ses branches a l’assaut de la jeune Eniripsa sans défense.

« NOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOON !!!! » Le cri de Marlin retentit dans la forêt entière. Il recouvra l’entière possession de ses moyens a la vue de sa jeune élève courant un danger mortel, il tendit la main, et la branche vola en éclats.

Mou poussa un cri de rage, et retourna sa fureur contre le Xélor. Un combat titanesque opposa les deux êtres. A chaque sort du xélor, le chêne lançait ses branches a une vitesse fulgurante. Enaiviv tentait d’aider le vieil homme en lui lançant des sorts de soin mais le combat était très rude malgré la puissance du sorcier.

Luck tenta de se relever mais il n’en avait pas la force, et Nanok gisait près de lui, inconscient.

Après ce qui sembla au jeune Enutrof des heures de combat acharné mais qui n’étaient en fait que quelques dizaines de minutes, Marlin lança un sort destructeur qui brisa l’écorce du chêne et détruisit l’esprit maléfique qui l’habitait. En s’effondrant, l’arbre lança une ultime attaque et sa branche transperça la poitrine du vieil homme, qui avait baissé sa garde pour son ultime sort.

Enaiviv couru pour tenter de sauver son mentor, mais hélas, ses blessures étaient trop graves.

« Ne pleure pas pour moi mon enfant, j’ai eu une longue vie, et j’aurais réussi à déjouer les plans de Krad Rodav ! Tu es forte Enaiviv, et tes compagnons aussi. Je ne parle pas seulement de la force physique, mais également d’une force mentale qui triomphera du Tyran. Mon ultime requête sera que tu accompagne le jeune Luck dans son périple et que tu l’aide à vaincre ce Démon… Adieu Enaiviv… Ad….. »

Des larmes coulaient sur les joues de la jeune Eniripsa. Luck tenta une nouvelle fois de se lever mais son corps semblait bloqué par quelque chose. Il regarda et vit une liane qui entourait ses jambes. Il entendit un petit cri de surprise et vit qu’Enaiviv était également prisonnière d’une autre plante de même que Nanok.

Un être étrange pénétra alors dans la clairière. Sa crinière sombre retombait sur ses épaules musclées. Un sourire démoniaque fendait son visage. Il s’agissait d’un Sadida.

« Héhé ! beaucoup trop facile ! mon dieu me récompensera largement quand je lui apporterais vos corps ! Une force mentale puissante ! n’importe quoi !!!»

Luck sentit la pression sur son corps s’intensifier, les lianes menaçaient de broyer tous ses os. Il tenta de se débattre mais en vain, tout espoir semblait perdu… Soudain, le visage du Sadida exprima une intense stupeur. Il se mit à suffoquer, porta ses mains a sa gorge. Son visage devint tout rouge et il s’effondra, complètement asphyxié.

Les lianes se dénouèrent, laissant nos héros perplexes quant aux raisons de ce spectacle insolite.

Ils enterrèrent le corps du valeureux Xélor au centre de la clairière. Au moment de partir, Luck distingua un scintillement dans les entrailles du chêne Mou. Il s’approcha et distingua au sein de l’amas de bois carbonisé un Dofus !!! Le dofus dont Krad Rodav s’était servi pour redonner vie a ce gigantesque monstre.

Luck pris le Dofus, ressentant une fois de plus cette sensation de pouvoir décuplé, le mit dans son sac, et nos amis reprirent leur route, quittant pour toujours les bois maudits des Abraknydes.

Personne ne réalisa que dans le sac a dos de Luck, les trois Dofus réunis émettaient des pulsations lumineuses et une douce chaleur… Personne ne vit non plus que l’œuf ramassé par Luck commençait à grandir au contact de ces mystérieuses reliques…
L’œuf bougea soudain, puis s’immobilisa à nouveau…

Chat Pitre 9 : Naissance d’une légende


Mario, assis devant sa pizzeria, pleurait à chaudes larmes. En effet, après avoir mangé la pizza végétarienne nappée de sauce Y carnivorès, Sadida avait eu une réaction allergique très poussée. Il avait du être soigné de toute urgence par Eniripsa, et le Sadida qu’il contrôlait était mort d’une intoxication alimentaire. Les dieux avaient donc porté plainte et son restaurant avait été fermé par les services sanitaires.

« Ma qué vais je bien pouvoir faire… La pizza c’était touté ma vie !!! y’é souis fichou ! plou rién ne vaut de vivre !!! »

Soudain un passant s’arrêta près de lui « Mario ? c’est bien toi ? »

Mario leva les yeux et vit un de ses vieux amis dans un costume taillé sur mesure, un cigare démesuré dans la bouche.

« Ernesto ! comment va tou ! les affaires vont bien on dirait ! Qué fais tou mainténant ? »

« Je suis devenu plombier ! c’est un métier en or, je viens de gagner mon premier milliard de kamas cette semaine ! Bon, excuse-moi mais j’ai du boulot qui m’attends, chef d’entreprise çà laisse pas beaucoup de place aux loisirs ! bye ! »

Mario resta les yeux perdus dans le vague un petit moment, rentra en courant dans la pizzeria, rédigea hâtivement un écriteau qu’il alla mettre dans la vitrine puis se précipita à l’étage de la pizzeria en criant « Luigi ! Luigi !!! Nous sommes riches mon frère ! »

Sur la pancarte il était écris : « Bientôt ici, Mario et Luigi, plomberie et tuyauterie en tout genre. »

Une légende venait de naître…


Conclusion :


La soirée arrivait à son terme. La conteuse repartit, laissant ses spectateurs rêvant de l’histoire qu’elle venait de leur narrer.

Cette fois ci, le Xélor aux yeux mauves et le Féca la suivirent discrètement… Puis, quelques minutes après leur départ, le jeune Enutrof qui avait écouté avidement l’histoire se leva et partit à son tour en emportant une feuille qu’il avait rédigée durant le récit d’Aitrad.

Cette feuille devait devenir le plus célèbre document du monde, mais nous n’en sommes pas encore là, il reste encore beaucoup a apprendre sur l’épopée de celui qui déjoua les plans d’un demi-dieu et bouleversa le monde…

Luck l’Enutrof…


Fin de l’épisode.
Mais Luck l’Enutrof reviendra ! Dans sa prochaine aventure, « L’intelligence », il découvrira les Plaines de Cania, il rencontrera les anges de Bonta, le village des Brigandins et il poursuivra sa quête des mystérieux Dofus. Le mystère de l’œuf qui repose dans son sac restera t’il entier ? Quel est réellement le cri du canard de Barbarie ? Vous le saurez dans le prochain volume !
Les aventures de Luck L’Enutrof, bientôt sur internet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/jeudesprit/
Demosthene
Moongang Active Member
Moongang Active Member
avatar

Nombre de messages : 889
Age : 36
Localisation : nulle part
Date d'inscription : 17/05/2005

MessageSujet: Re: [Roman] Luck l'Enutrof   Lun 1 Aoû - 16:45

Et ce deuxième tome marque aussi le passage de mon 100ème post sur ce forum, elle est pas belle la vie Clin d'oeil ? (je met Lipa au défi de me ratrapper ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/jeudesprit/
Miss-kiwi
Créature de la nuit
Créature de la nuit
avatar

Nombre de messages : 376
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: [Roman] Luck l'Enutrof   Lun 1 Aoû - 22:51

Je veux la suite!!!! Grand sourire Grand sourire Grand sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luckey
Pretendant nocturne
Pretendant nocturne
avatar

Nombre de messages : 114
Age : 26
Localisation : Un peu partout
Date d'inscription : 08/07/2005

MessageSujet: oui   Sam 1 Oct - 14:17

Moi qui vient a peine de finir de lire je voudrais savoir quand tu ecrira la suite car c cool comme roman
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Demosthene
Moongang Active Member
Moongang Active Member
avatar

Nombre de messages : 889
Age : 36
Localisation : nulle part
Date d'inscription : 17/05/2005

MessageSujet: Re: [Roman] Luck l'Enutrof   Sam 1 Oct - 14:25

Merci ^^ et bien tout est dans ma tête mais il faut que je tape çà ^^' je vais le faire assez vite promis Clin d'oeil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/jeudesprit/
Luckey
Pretendant nocturne
Pretendant nocturne
avatar

Nombre de messages : 114
Age : 26
Localisation : Un peu partout
Date d'inscription : 08/07/2005

MessageSujet: k   Sam 1 Oct - 14:28

ok merçi:p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Demosthene
Moongang Active Member
Moongang Active Member
avatar

Nombre de messages : 889
Age : 36
Localisation : nulle part
Date d'inscription : 17/05/2005

MessageSujet: Re: [Roman] Luck l'Enutrof   Mar 20 Déc - 20:39

La quête de Luck l’Enutrof


Livre 3 : L’Intelligence


Le soir suivant, la salle était encore plus emplie que les fois précédentes, la réputation de la conteuse se répandait dans la région et nombreux étaient ceux qui voulaient découvrir l’histoire du jeune Luck et sa quête des Dofus. Nullement troublée par la foule avide de rêves, Aitrad entama d’une chaude et mélodieuse voix la narration que voici…


Chat Pitre 1 : Oignons de Lahloie :


Luck ouvrit les yeux, et se réveilla dans une pièce obscure et sale sentant le renfermé et la transpiration. Tout d’abord désorienté, il se rappela soudain… Il était dans la prison de Bonta, accusé du meurtre d’un riche commerçant de la cité ! Avec Enaiviv et Nanok, ils étaient arrivés à Bonta la veille. Pendant que ses amis partaient chercher une auberge, il était allé glaner quelques renseignements sur les Dofus dans le quartier commerçant. Il avait entendu un cri étouffé provenant d’une boutique. Une fois entré, il avait trouvé un Ecaflip allongé dans une mare de sang, un couteau reposant à ses cotés. Il venait juste de ramasser l’arme pour regarder ce dont il s’agissait quand une troupe de Miliciens entra. Sans ménagement ils lui prirent le couteau et le jetèrent en prison, accusé de meurtre.
Ses dénégations n’eurent aucun effet, et il dût se résigner à dormir derrière les barreaux.
La situation était grave… La justice de Bonta était plutôt radicale… Son procès aurait lieu dans 2 jours, et s’il ne trouvait pas un moyen de se disculper, il serait exécuté séance tenante.
Un appel tira Luck de sa rêverie : « /g Luck, tu m’entends Luck ? »

En un éclair, Luck se remémora Dranreb et ses techniques de discussion étranges.
« /g Nanok ? c’est toi ? »
« /g ouf ! çà fonctionne ! Nous étions très inquiets pour toi Luck tu vas bien ? »
« /g et bien j’ai connu mieux !Il faut que vous me fassiez sortir d’ici mes amis !!! Je suis innocent croyez moi ! »
« /g Nous n’en avons jamais doutés Luck !Ne t’inquiètes pas ! si il y a un moyen de te disculper nous le trouverons ! »

A ce moment, la porte de la cellule de Luck s’ouvrit et un imposant milicie entra apportant une gamelle pleine d’une substance nauséabonde.

« Tiens vaurien, Lahloie notre cuistot t‘as concocté sa meilleure recette ! Des oignons bouillis ! Régale toi bien. » Et il quitta la pièce en riant.

Dehors le soleil se levait. Bientôt, Luck ne serait plus de ce monde, à moins d’un miracle…



Chat Pitre 2 : Corps-d’ébène d’Hallas :


3comment allons nous réussir a démontrer l’innocence de Luck ? » demanda Enaiviv a Nanok.

« Bonne question… répondit ce dernier, le mieux serait d’aller discuter avec les proches de la victime afin de savoir qui pouvait avoir une raison de l’éliminer ! »

« Tu as raison allons y »

Le quartier du meurtre étant assez éloigné de la prison, ils se mirent a la recherche d’un Thaksy, c'est-à-dire d’un éleveur de Taby qui acceptait de convoyer les personnes d ns la ville moyennant finances. Il en hélèrent un qui portait son nom fièrement inscrit sur le côté de sa monture : Corps-d’ébène Dhallas, Thaksy de père en fils.
Le conducteur était un iop puissant, bizarrement il avait les cheveux courts.

Il les fit monter et, étant un grand bavard comme l’ensemble de ses confrères, se mit bientôt à les interroger sur les raisons de leur visite a Bonda.

« Alors, un petit voyage de noces a Bonta c’est çà ? C’est très touristique comme coin, et nous avons des monstres étranges et redoutables je suis sur que çà vous plaira ! »

« Euh… non… répondit Enaiviv, subitement devenue toute rouge. Nous ne sommes pas pas en voyage de noce, nous faisons juste du tourisme ! »

« Ah ? repris le chauffeur en regardant par son raie-trouviseur (en fait une sorte de poisson très plat de couleur argentée qui, si il était bien poli et correctement éduqué réfléchissait comme un miroir.) ) d’accord, quoi qu’il en soit c’est une fort jolie ville vous verrez, comme le dit le dicton « Bonta est une ville pareil au Moongang, il y fait bon vivre ! » »

« Le Moongang ? demanda Nanok, Qu’est-ce ? »

« Ah c’est vrai vous n’êtes pas du coin ! Il s’agit d’une très très vieille légende en fait… Un groupe de guerriers incroyablement puissants qui auraient réussi a détruire le maître des ténèbres après des années d’une lutte acharnée, et ce grace a l’un des artefact légendaires : la Pierre des Mondes… Et toujours selon la légende ces guerriers réuni en une guilde nommé Moongang s’entendaient à merveille et avaient réussi a former la plus belle guilde de tout Amakna… C’est une sorte de mythe en fait… »

« Euh… un animal qui mange les vétements ? » demanda Nanok, interloqué (iop un jour, iop toujours comme dit cet autre dicton Bontarien….)

Corb éclata de rire « ah vous êtes un marrant vous ! Vous savez quel est le cri du canard de Barbarie ? et il répondit avant que Nanok puisse lui donner une réponse ben il fait « Bastonnnnnn » amusant non ? et il rigola un moment. Puis son visage se rembrunit… Hélas parfois il arrive de fâcheux incident… Comme le crime commis hier, il y en as de plus en plus ces temps ci… »

« Ah ? demanda Enaiviv avec un sourire enjôleur, Que se passe t’il ? »

« Personne ne le sait… A chaque crime un pauvre bougre est retrouvé gisant près du corp une arme a la main… Mais tout le monde les sit innocent bien entendu… Le souci c’est que si le gouvernement Bontarien laisse ceux que tout désigne comme les meurtriers vivre, il perd toute crédibilité et il risque d’y avoir de vrai criminels qui en profiteraient… Du coup les pauvres malchanceux qui se font prendre sont exécutés a titre de mesure « préventives »… moi çà me dégoûte ce comportement… et beaucoup d’autres aussi ne sont plus tout a fait favorables au pouvoir en place… Le gouvernement outrepasse ses droits, le Patricien n’est plus que l’ombre de celui qu’il était depuis qu’il a pris cet étrange Xélor comme conseiller personnel… »

« UN XELOR ? » s’écrièrent en chœur Enaiviv et Nanok.

« Oui, un être étrange… Il porte des ailes blanches, mais il me donne le frisson chaque fois que je le vois… Je suis certain que son âme est maléfique… mais il à l’oreille du Patricien alors nous devons nous incliner… »

« Mais, pourquoi nous dites vous çà à nous, simples touristes ? » demanda Enaiviv.

Un soiurire rusé apparu sur le visage de Corps-d’ébène. « Si je vous dit cela, c’est parce que je sais que l’Enutrof qui a été arrêté hier est un de vos amis… Par conséquent, vous allez surement tenter de le libérer, or, si vous tentez de lutter seuls vous échouerez, c’est certain ! tandis qu’avec l’aide d’un groupe organisé, possédant des sources d’information a travers toute la ville et résolu a tout faire pour que ces atrocités cesse vous avez une petite chance de vaincre…

« Mais pourquoi nous aideriez vous ? et quel est ce groupe dont vous parlez ? » demanda Nanok

« Nous vous apporterons notre aide car l’un de nos membres savait que vous alliez venir. Selon lui, vous êtes notre ultime espoir de remporter ce combat que nous menons depuis quelques années déjà. Il s’agissait du dernier descendant du grand prophète Houze… C’était un ami proche, et un valeureux guerrier… Pis un comique aussi, la blague du canard je la tenais de lui… »

« C’était ? »

« Oui, il a été exécuté il y a une semaine par les bourreaux de la milice, pour un crime qu’il n’avait pas commis… Juste avant d’être exécuté, il a réussi a nous faire parvenir un message nous prévenant de votre arrivée, nous avons tenté de le libérer mais nous avons échoué hélas… Heureusement nous, , nous lui avons évité le déshonneur d’une mise a mort publique. »

« Ah ? comment avez-vous fait ? »

« Nous avons un allié dans la prison… quelqu’un de sur… Il avait mis de la gugugugugugu dans son plat… Il s’agit d’un poison extrêmement rapide qui n’as qu’un seul antidote connu dans tout Amakna… »

« Lequel ? » s’exclamèrent nos deux héros

« Désolé, mais je ne peux pas vous le dire… C’est un secret jalousement gardé… »

« Et votre groupe, de qui s’agit il ? »

« Nous sommes tous opposés au pouvoir en place en fait, nous agissons furtivement, dans l’ombre, pour révéler au grand jour les sombres complot de l’élite Bontarienne. Notre but est de destituer ces despotes qui , derrière une façade débonnaire cachent des crimes abominables. A terme, nous désirons renverser le gouvernement et diriger Bonta d’une manière plus sûre et plus égalitaire. » et, une lueur de fierté dans les yeux il ajouta : «Notre nom fait trembler le Patricien, il est connu dans toute la ville et inspire respect et crainte… On nous appelle… les Cuistots… »

Nanok étouffa ce qui promettait de devenir un joli fou rire… « Les, les cuistots ? Mais … Pourquoi donc ? »

« Pour deux raisons principales : la première, nous maîtrisons a la perfection l’empoisonnement culinaire, nul ne peut nous échapper si nous le désirons. La deuxième raison, c’est notre secret le mieux gardé, notre arme secrète, notre Panacée Universelle… Nous maîtrisons le 5ème Aliment ! »
« Alors mes amis, acceptez vous de nous rejoindre et de nous aider a sauver Bonta et votre ami ?

Nanok et Enaiviv se regardèrent…

« /w Enaiviv Tu pense qu’il est complètement fou ou c’est moi qui perds la boule ? »

« /w nanok euh… un peu des deux je dirais ^^’ »
« /w enaiviv rhoooo c’est malin tient, qu’est ce qu’on fait alors ? »
« /w Nanok et bien il a l’air bien informé tout de même, restons avec lui qui sait, peut être pourra t’il nous aider… Et puis ce Xélor… Il se pourrait qu’il soit aux ordres de Krad Rodav non ? »
« /w Enaiviv oui, je le pense aussi… Suivons ces gens, c’est notre meilleure piste pour le moment. »
« Et bien soit, nous sommes des votres « dit Nanok en donnant une claque amicale dans le dos de Cops-d’ébène.
Le iop leur fit un grand sourire et changea de direction « Lee-Lhou notre chef sera contente, direction le QG Youhouuuu ! »

Et dans un roulement de sabot frénétique les Tabis disparurent en direction de l’ouest.


Chat Pitre 3 : Dura lex sed lex:

Luck se réveilla en sursaut… le soleil se levait… Dans 24H sa quête s’achèverait d’une façon brutale et inattendue…
Il regarda autour de lui et vit une assiette d’oignons rôtis… Lalhoie est dure mais c’est Lalhoie…

Chat Pitre 4 : Interlude divin :

Tout la haut dans le ciel Sram finissait goulûment son assiette d’oignons a l’oignon avec une petite sauce a l’oignon. En face de lui, Iop, Enutrof, Ecaflip et Eniripsa le regardaient d’un air dégouté.
A ses côtés Xélor, Sadida (enfin remis de son indigestion) et Eric Kh…

*Voix Divine* « Et oh çà va bien maintenant oui ? Eric Khul n’EXISTE PLUS, compris ? » *fin de voix divine accompagnée d’éclairs, de coup de tonnerre et d’une pluie de chameaux *

Rhooo mince c’est vrai pardonnez moi, donc Sadida et Sacrieur…

*Silence divin exprimant le contentement*

arboraient un air réjoui, ravis de voir que leur plan machiavélique et démoniaque (enfin pas vraiment le leur en fait mais bon c’est tout comme !) se déroulait a merveille.

C’était le tour de Iop de jouer, ce qu’il fit avec une visible inquiétude.
Le dé à 6 faces indiqua le chiffre 5…

En voyant où ce chiffre le mènerait, Iop repris confiance et avança son pion.

Beaucoup plus bas, les Chameaux d’essence un peu divine aussi mais pas tout autant étaient allongés en train de mâchonner de l’herbe…
Mais a quoi donc peut bien penser un chameau ? Intéressante question non ?
Peut être ne sont-ce pas des animaux de trait bêtes et arriérés, peut être sont ils nettement plus doués que nous autres pauvres mortels dans des domaines de réflexion extrêmement ardus comme la théorie des quantas ou là physique des particules…
Regardez ces yeux, ces regards brillant d’int… euh… enfin… oui vous avez raison je m’emporte peut être un peu… Et pourtant les chameaux sont des êtres fascinants croyez moi… Mais… que… que se passe t’il ? une sorte de vortex bleu viens de s’ouvrir au milieu des chameaux… Un chameau en émerge, portant sur son dos un étrange magicien barbu à l’allure dépenaillée qui s’agrippe difficilement à l’encolure de la bête… un nouveau vortex s’ouvre devant l’animal qui y disparaît… Les autres chameaux regardent l’emplacement ou se tenait le vortex et mâchent leur herbe tranquillement… J’ai du rêver… oui sûrement… AHHHH !!! un coffre doté de milliers de petites pattes vient d’apparaître !!! il semble chercher quelque chose… Il ouvre son coffre laissant apparaître une double rangée de crocs acérés, puis disparaît a son tour dans le néant… Rhooo je me sens pas bien là… Je crois que je vais m’éva……

Un chameau s’approche alors : « Ah ces humains, des petites natures vraiment… Pourtant la téléportation pluridimensionnelle est une notion de base qui ne présente aucune difficulté particulière. »
Un autre renchéri « Tout a fait, et si ils avaient ne serait-ce que l’ombre du génie qu’ils pensent avoir ils s’en seraient rendus compte depuis longtemps ! «
Le premier repris « Bon, moi j’ai des courses a faire sur Végasis dans la constellation de Cassioppée et j’ai intérêt a me dépêcher si je ne veux pas être contraint de faire un bond temporel pour ne pas me faire enguirlander à mon Oasis ! A la prochaine les amis ! »
Les autres le saluèrent en chœur, puis, petit a petit, ils disparurent tous dans des Vortex bleutés, laissant le narrateur inconscient de la fantastique scène qui venait de se dérouler…

Et oui, il est des secrets que l’humanité n’est pas encore prête à connaître…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/jeudesprit/
Demosthene
Moongang Active Member
Moongang Active Member
avatar

Nombre de messages : 889
Age : 36
Localisation : nulle part
Date d'inscription : 17/05/2005

MessageSujet: Re: [Roman] Luck l'Enutrof   Mar 20 Déc - 20:40

Chat Pitre 5 : …

[le narrateur étant momentanément indisponible, merci de laisser votre message après le bip, il reprendra la narration dès son retour.]


BIIIIIIIIIPPPPPP !


Chat Pitre 6 : Le jour le plus long :

Ouch ma tête… Que… que s’est il passé ? bizarre je ne me souviens plus… bon tant pis reprenons.

Il était midi et Nanok et Enaiviv sortaient tout juste d’une réunion avec l’état major de la résistance. Lee-Louh, une ravissante Craette aux cheveux de feu. Ils s’étaient mis d’accord pour lancer la révolution à la nuit tombée, juste avant la relève de la garde. Leur but était de pénétrer dans la tour de Bonta discrètement, de capturer le Patricien et son conseiller Xélor puis de se déclarer officiellement maîtres de la ville. En augmentant d’office la solde des soldats, il s’octroieraient le soutien de la milice et à partir de là tout serait facile.

Afin de berner les gardes en faction devant la porte, leur principal atout serait le charme de la belle Enaiviv. Et en cas de coup dur la puissance de Nanok serait un précieux atout.

Nos compères avaient appris que selon les espions cuistots disséminés dans la ville le tueur mystérieux n’était autre que le conseiller Xélor du Patricien, qui se servait de ses pouvoirs pour endormir momentanément un innocent afin d’échapper à la justice Bontarienne. Toujours selon ces mêmes espions (dont certains avaient donnés leur vie pour recueillir ces informations) le xélor maléfique recevait des ordres d’un être étrange aux yeux violets, et contrôlait les pensées du Patricien à l’aide d’un œuf magique d’une puissance phénoménale.
Une fois de plus, un Dofus était gardé par un des sbires de Krad Rodav !!!

Les Cuistots avaient passé un marché avec Enaiviv et Nanok : si ceux-ci les aidaient à sauver Bonta, alors le Dofus serait à eux.

Durant toute l’après –midi, ils parcoururent Bonta en prévenant chaque membre de la résistance que le jour tant attendu était enfin arrivé.
Cette nuit se déciderait le sort de toute une nation, et à travers le destin d’un jeune Enutrof peut être celui d’Amakna toute entière également.

A la nuit tombée tout était prêt… A quelques mètres du pied de la tour les forces rebelles se préparaient pour l’assaut…
Seule, désarmée (mais une femme est elle jamais vraiment désarmée ?) Enaiviv s’avança vers les gardes de la tour, un doux sourire illuminant son angélique visage.

Les deux gardes se mirent à la regarder avec au fond de leurs prunelles une lueur de convoitise, ignorant que sous cette frêle apparence se cachait leur bourreau…

En quelques secondes, les gardes furent assommés par le cri puissant poussé par Enaiviv. Un cri d’une puissance extrême mais qui ne fut entendu que par ses deux cibles.
Silencieusement, les troupes rebelles entrèrent dans la tour…
Près du sommet, la lueur d’une bougie éclaira fugitivement un visage près d’une fenêtre…
Un visage de Xélor, aux yeux luisant d’une étrange couleur mauve… Un sourire cruel se dessina sur sa figure puis il souffla la bougie et disparut dans les ténèbres…

En face de la tour, adossé à un mur se tenait quelqu’un qui avait vu la lueur et distingué le visage… Il sourit lui aussi et se fondit dans les ombres entourant la forteresse de pierre.
C’était un féca dont le regard démentait la jeunesse apparente… Il s’en allait rejoindre une vieille connaissance… Une très vieille connaissance…

Chat Pitre 7 : La Pierre des Mondes :


Rad Rodav se trouvait dans une pièce sombre, pauvrement éclairée par quelques candélabres. Près de lui se trouvait le conseiller du Patricien : Mogaba.

Au centre de la pièce, sur un piédestal en ivoire reposait une sphère luisant d’une lueur bleuté qui semblait provenir du cœur de sa structure. D’apparence légère et fragile, elle étai en réalité plus dure que tout ce qui existait en ce monde.

« Mogaba, tu vas prendre cette pierre et quitter la tour par les souterrains. Elle est beaucoup trop précieuse pour que nos ennemis s’en emparent. Cela fais des millénaires que je la cherche, à présent lorsque j’aurais fini de percer ses mystères cette pierre fera de moi l’être le plus puissant de ce monde ! »

« Mais vous l’êtes déjà maître ! » murmura servilement Mogaba.
Une lueur de rage s’alluma dans les yeux de Rodav « NON ! Cet odieux Féca est mon égal en puissance et cette situation est intolérable ! »

« Maître, si je puis me permettre, pourquoi n’emportez vous pas cette pierre vous-même ? »

Krad eut un petit sourire « Cette pierre est plus vieille que moi, elle est même plus vieille qu’Amakna… Elle a pour nom la Pierre des Mondes et est issue de la naissance de l’univers, du Big Badaboum… En récupérant cette pierre dans le trésor royal de Bonta, j’ai mis la main sur une version très ancienne d’une « légende » connue de peu de gens…

Il y a de cela fort longtemps, avant que Bonta et Brakmar ne détruisent l’harmonie de cette planète, une terrible guerre à fait rage… De nos jours, peu de personnes savent ce qui s’est réellement passé… Mais grâce aux archives que j’ai trouvé je connais la Vérité… Un mage voulant asservir le monde sous sa domination est apparu un jour en Amakna, utilisant pour ce faire un vortex étrange de couleur bleue… Il était d’une puissance phénoménale et nul ne parvenait a le terrasser. Soudain, surgissant du néant un groupe d’aventurier est apparu… Le Moongang… A leur côté un dieu Féca combattait…. Il est dit dans ces annales qu’il avait l’air jeune, très jeune, mais que ses yeux recelaient un savoir et une sagesse défiant le temps lui-même »… Une bataille d’une violence inouïe fit rage dans les landes de Sidimote, qui étaient à l’époque aussi riches et prospères que les plaines et les champs de Bonta.
Mais malgré tous leurs efforts, les Moongangiens ne pouvaient vaincre le Mage… Alors qu’ils étaient a deux doigt d’être vaincus, le Dieu Féca utilisa un artefact magique, un blason étrange aux pouvoirs d’une puissance gigantesque… Grâce à ce blason il parvint à endormir l’âme des 6 derniers Dragons qui luttaient aux côtés du Mage noir dans des œufs disséminés dans Amakna… Sans ses alliés, le mage noir était nettement moins puissant mais il lui restait assez de force pour les terrasser… Et c’est alors que l’incroyable survint… Une des membre du Moongang réussi à libérer le pouvoir de La Pierre des Mondes, et ce tout à fait par hasard à cause d’un bête accident… La puissance du sort était telle qu’elle ravagea les landes de Sidimote et détruisit a jamais le sorcier des ténèbres… Suite à cela le Féca remit à l’aïeul de Bonta et Brakmar le blason et la Pierre afin que plus jamais une telle chose n’arrive… »

« Mais Maître… je ne vois pas en quoi cela vous empêche de prendre cette pierre avec vous ? »

« La sacrieuse qui libéra le pouvoir de la pierre se nommait Démosthène… »

« Démosthène ? comme cette fille qui est intervenue alors que Miss-Kiwi allait détruire Bonta ? »

« Exact… Et d’après la description qu’on en fait dans ces textes, la sacrieuse qui m’as contrée il y a quelques années et celle qui affronta le mage noir il y a des millénaires sont une seule et même personne… «

« Mais c’est totalement impossible !!! »

« Il y a plus étrange encore… Le mage noir qu’elle a vaincu il y a des siècles… Il se nommait Krad Rodav… Un Xélor aux yeux mauves…. »

« Mais… Mais… comment est ce que… »

« Il semblerait que la pierre des Mondes puisse créer un passage dans l’espace et le temps… Et il semble que dans le futur, je puisse maîtriser cette pierre pour voyager dans le temps… Mais pour réussir il faut que j’étudie cet artefact au maximum, hors une barrière l’entoure… Un sort qui m’empêche de la toucher sous peine de subir d’atroces souffrances… Mais bientôt j’arriverai a déjouer cette protection et ses pouvoirs seront mien !!! Prends la Pierre et rends toi à Brakmar, dans ma tour, nous y étudieront cet objet. »

« Et pour le dofus ? nous n’allons tout de même pas le leur laisser ? »

« Oh que si… je n’ai plus besoin du Patricien, et cette Pierre est plus importante que les 6 dofus… De toute façon Quoi qu’ils fassent les 6 dofus seront bientôt miens… Et plus personne ne m’arrêtera !!! »

Et dans un éclat de rire sardonique le Xélor disparut. Laissant Mogaba seul avec la Pierre des Mondes.

Il pris l’artefact, ouvrit une porte dérobée et se faufila dans les couloirs secrets de la tour. A travers les murs il entendait des bruits de combat étouffés… Après plusieurs minutes, il parvint à une sortie dissimulée dans l’ombre. Il s’apprêtait a s’enfuir quand une voix amusée retentit près de lui : » Bonsoir Mogaba, comment vas-tu ? Tu semble bien chargé dit moi ! Laisse moi te débarrasser de ton fardeau… »
Mogaba se retourna, et blêmi en voyant le visage souriant d’Ankama…
Il tenta son sort le plus puissant, qui lui fut renvoyé par l’armure de son adversaire…
Il lâcha la Pierre des Mondes sur le sol… Elle roula un moment puis s’arrêta… Quand Ankama posa sa main dessus, la lueur bleue s’intensifia, comme si elle s’animait a un souvenir du passé… ou du futur…
« EXCUSEZ MOI, dit une voix grave et intemporelle, N’AURIEZ VOUS PAS VU UN HOMME SUR UN CHAMEAU SUIVIS DE PRET PAR UN COFFRE DOTE DE MILLIERS DE PATTES ? »
Mogaba tourna la tête et vit un squelette vêtu d’une grande cape noire et arborant une faux.
« Euh… euh…. Non »
« AH ZUT ENCORE RATE !!! CA FAIT 13 MULTIVERS QUE JE LES SUIS ILS NE DOIVENT PLUS ETRE LOIN !!! »
« EUH EXCUSEZ MOI MAIS QUI ETES VOUS ? » demanda une voix identique à celle de l’inconnu.
Mogaba tourna la tête et vit un être ressemblant os pour os au premier.
« OUPS DESOLE COLLEGUE, JE PISTE UN DE MES CLIENTS QUI CHEVAUCHE UN CHAMEAU, EXCUSEZ MOI POUR LE DERANGEMENT »
« AH CES CHAMEAUX ! BON COURAGE COLLEGUE ! et, se tournant vers Mogaba, la Mort (car c’était lui, oui, LUI pour plus d’infos lisez l’œuvre complète de Terry Pratchett et vous comprendrez mieux ces histoires de coffre et de chameaux Clin d'oeil ) repris AH VOILA UN CLIENT BONJOUR A VOUS !!! PRET POUR LE VOY… » et c’est a ce moment que Mogaba vit que son corps terrestre gisait à ses pieds, mort, et que son corps astral s’évanouit.

« AH CES XELORS… ILS SE CROIENT TOUS ETERNELS… » la Mort sorti un sablier d’une de ses manches « TIENS, J’AI ENCORE UN CLIENT, AU REVOIR COLLEGUE »
« AU REVOIR »
Et les Mort disparurent.


Chat Pitre 8 : Révolution minute :

A l’intérieur de la tour, le combat faisait rage. Sur la centaine de rebelles entrés dans la tour, la moitié avaient péri sous les coups des miliciens. Nanok et Enaiviv progressaient vers la salle du trône, escortés par Lee-Louh et Corps-d’ébène. Nanok avait le bras gauche en sang et Enaiviv semblait fort mal en point. Enfin, ils parvinrent à la salle du trône. Là, ils réussirent à éliminer les gardes royaux pendant que le gros des forces rebelles couvraient leurs arrières. Le Patricien avait un regard dément, la bave aux lèvres il se rua sur Nanok qui esquiva l’assaut, désarma son ennemi et l’immobilisa grâce à ses talents martiaux.

Le Patricien éclata d’un rire dément : « Il est trop tard, vous êtes tombés dans le piège de Maître Rodav, votre ami est déjà mort ou du moins ses minutes sont comptées ! »

« Comment çà vieux fou, s’écria Nanok, l’exécution aura lieu dans 4H ! »

« héhéhé non, la rébellion a été infiltrée, Krad Rodav connaissait votre plan depuis longtemps et votre poison secret va éliminer une bonne fois pour toute ce maudit Enutrof ! »

Lee-Louh pris la parole : « Infiltrés ? qui est le traître ? »

« Le traître n’est autre que… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/jeudesprit/
Demosthene
Moongang Active Member
Moongang Active Member
avatar

Nombre de messages : 889
Age : 36
Localisation : nulle part
Date d'inscription : 17/05/2005

MessageSujet: Re: [Roman] Luck l'Enutrof   Mar 20 Déc - 20:41

Chat Pitre 9 : Lalhoie du silence :

Luck ne trouvait pas le sommeil, sans nouvelles de ses amis, il voyait sa dernière heure arriver… Soudain un bruit familier le tira de sa rêverie… On venait de déposer une gamelle, c’était à nouveau des oignons, mais la préparation semblait plus appétissante… Lalhoie s’était surpassée cette fois ci…

Chat Pitre 10 : Le Cinquième Aliment :

« Quoi ? c’est impossible !!! Lalhoie est un de nos meilleurs éléments !!! Mais si Rodav a réussi a corrompre le Patricien alors il a parfaitement pu la corrompre également ! Vite, prenons le contrôle du pays et fonçons à la prison avant qu’il ne soit trop tard !!! »

Ils s’emparèrent du trône, décrétèrent le plus rapide changement de gouvernement qui eu jamais lieu, puis se précipitèrent vers les geôles de bonta.

A leur arrivée, ils trouvèrent Lalhoie morte empoisonnée et Luck gisant sur le sol de sa cellule, une gamelle renversée près de lui.. Corps-d’ébène renifla le plat et s’exclama Du gugugugugugu !!! C’est terrible ! vite, il nous faut le cinquième aliment pour le sauver !!! »
Il chercha à sa ceinture, et blémi… « Ma fiole ! je l’ai perdu !!! Lee-Louh, vite, ton remède !!!

Lee-louh rougi jusqu’à la racine des cheveux… « Je l’ai oublié Corps-d’ébène… »

« Quoi interrogation? rugit le iop, tu connais notre dicton pourtant ! »
et ensembles ils dirent : « Sans moules t’y passe »

« Quoi ? s’exclama Enaiviv c’est çà votre 5ème aliment ? des moules ? »

Corps-d’ébène eut un air géné « oui, Bonta est une terre de paysans, pas de poissonniers, ce qui fait que les effets de nos poisons peuvent être contrés mais seulement par des denrées extrêmement rares par ici comme les moules… »

« Mais si personne n’en as… alors il est fichu non ? »

« hélas oui, le temps que l’on en obtienne il sera mort… je suis sincèrement navrée… » répondit Lee-Louh.

Chat Pitre 11 : Dé Stin :

Xélor éclata de rire « Partie terminée les amis ! Nous gagnons ! c’est dommage vous n’étiez pas loin du tout ! »

« Attends s’exclama Enutrof, il me reste encore un lancé de dés a tenter… »

« Mais bien sur ricana Xélor, pour avoir une minuscule chance de le sauver il faudrait que tu fasse 7, or le dé n’as que 6 faces je te rappelle ! Vas y lance le qu’on en finisse !!! »

Enutrof lança le dé à 6 faces numérotées de 1 à 6… le dé roula, roula, et soudain quelque chose se produisit… Le dé atteignit le bord de la table, sembla hésiter au bord, puis tomba… Il atterrit sur le bord tranchant d’un pavé du sol, et se fendit en deux moitiés égales… L’une des moitiés du dé avait le chiffre 6 sur le dessus… L’autre moitié le chiffre 1 …

« C’est un scandale ! s’écria Xélor, c’est de la triche le résultat est faussé !!! »

« Et non mon ami, répondit joyeusement Enutrof, les règles sont strictes : quel que soit le résultat du dé aussi improbable puisse t’il paraître il faut le respecter… » Et il avança son pion de 7 cases jusqu’à une porte du destin…

Et oui, l’inconvénient des jeux divins créés par magie c’est que parfois ils se comportent bizarrement… Même selon les normes de leurs créateurs.


Chat Pitre 12 : La moule de l’Enutrof :


Un tourbillon bleu apparut soudain dans la cellule où nos amis se trouvaient éplorés… Un chameau, trempé jusqu’aux os, en sortit, avec sur son dos un magicien hurlant de peur mais tout aussi trempé… cet étrange duo disparut presque aussitôt dans un vortex identique qui s’ouvrit au niveau du mur… Tout le monde était encore sous le choc, quand un coffre doté de plusieurs milliers de pattes apparut du néant et renifla, semblant chercher quelque chose. Soudain, le coffre pris un air inquiet (enfin aussi inquiet qu’un coffre peut être quoi) et regarda Enaiviv.

Cette dernière, mue par son instinct, désigna le mur par où le magicien sur son chameau avait disparu.

Le coffre pris aussitôt un air radieux (du moins aussi radieux qu’un coffre puisse paraître) puis s’apprêta à partir à son tour… A ce moment, si il avait eu un regard celui-ci se serait posé sur le corps de luck, puis sur les larmes roulant sur les joues de Enaiviv, puis à nouveau sur le corps de Luck, et si il avait su parler il aurait sans doute dit « oh oh… » Mais comme il n’avais pas de regard, et qu’il ne savais pas parler, il se contenta d’ouvrir son coffre… A l’intérieur, il y avait de l’eau de mer, des algues et des coquillages… Le coffre fit une sorte d’éternuement, et un des coquillage s’envola dans les airs pour atterrir dans les mains d’Enaiviv… Une moule !!!

Le coffre se referma puis se précipita à la poursuite de ses deux compères, laissant nos amis ébaubis (comme dirait Sue Elen) devant le spectacle auquel ils venaient d’assister…

Reprenant soudain ses esprits, Enaiviv fit avaler sa moule à Luck. Pendant un instant rien ne se passa, puis notre jeune héros sembla reprendre des forces et des couleurs. Il ouvrit les yeux et balbutia un faible « merci » avant de sombrer dans le sommeil.


Chat Pitre 13 : Corps-d’ébène d’Hallas :

Quelques jours plus tard, nos 3 amis quittaient en héros Bonta. Lee-Louh avait épousé en grande pompe (au moins pointure 48 voire plus) Corps d’ébène, et ils avaient offerts au jeune Luck et à ses amis le Dofus de Bonta en remerciement de leur aide.

Le Patricien avait été enfermé dans les cachots, son esprit ayant été irrémédiablement corrompu par les ténèbres.

Toutefois nos amis savaient enfin où se trouvait le tout dernier Dofus : A la tour de Brakmar, le siège des forces démoniaque… L’antre de Rodav…

Ils partirent d’un pas serein, confiant en l’avenir et en leur bonne étoile.

Le combat final aurait bientôt lieu … Le sort du monde reposait sur leurs frêles épaules…

Au milieu des bois de Litneg, un spectacle étrange avait lieu, 2 chameaux discutaient de l’approche théorique du voyage spatio-temporel selon la vision Dromadiste ou le point de vue Chamellien, les 2 approches divergent quand à la possibilité de se retrouver face à soi même lors d’un voyage dans le temps. A l’approche de nos amis ils se turent.

« He ! vous avez vus les drôles de bestiaux ? s’exclaffa Nanok, Quelle sale tête ! »

« Rhooo Nanok ! dit Enaiviv soit un peu plus respectueux ! »

« Ban quoi ? ils ne me comprennent pas ce ne sont que des bêtes bêtes ! Je suis nettement plus futé qu’eux quand même ! »

Et nos amis quittèrent la clairière laissant les deux chameaux se reposer en paix.

« Diantre, quel rustre ! Et je suis sur qu’en plus il n’as jamais entendu parler de la théorie de Neufield sur le transfert des masses corporelles via une activation du lobe cérébral zéta ! Une bête bête… n’importe quoi ! quel coin mal fréquenté !!! Viens Childebert trouvons nous un monde plus respectueux envers nos compétences ! »

Et ils disparurent dans un vortex bleuté…

Epilogue :

Une fois de plus Aitrad repartit, laissant le son de ses paroles flotter dans l’air longtemps après qu’elle eut quitté la pièce…

Il ne restait qu’une partie de l’histoire à conter… La plus importante…



Fin de l’épisode.
Mais Luck l’Enutrof reviendra ! Dans sa prochaine aventure, « La sagesse », il découvrira les Landes de Sidimote, il pénétrera dans la Tour de Brakmar et il affrontera son pire ennemi...
Les aventures de Luck L’Enutrof, bientôt sur internet


Dernière édition par le Lun 26 Déc - 22:45, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/jeudesprit/
Demosthene
Moongang Active Member
Moongang Active Member
avatar

Nombre de messages : 889
Age : 36
Localisation : nulle part
Date d'inscription : 17/05/2005

MessageSujet: Re: [Roman] Luck l'Enutrof   Mar 20 Déc - 20:42

Hop, et voilà le tome 3 tant attendu (surtout par lasie ^^') le 4 viendra vite (j'espère^^' 4 mois pour 1 tome j'ai flemmardé a mort là Langue) Normalement je devais faire apparaitre Indimosa Jones dans cet épisode, et ben il y est... mais bien caché Clin d'oeil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/jeudesprit/
JudoBoy
Jude Law
avatar

Nombre de messages : 4913
Age : 36
Localisation : de Nantes à Montaigu...
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: [Roman] Luck l'Enutrof   Mar 20 Déc - 21:27

par moi aussi dis donc Surprised...
Rhaaa lala c pas pask'on te dit pas en permanence qu'on adore qu'on attend pas la suite avec impatience Langue

_________________
Assez vieux pour connaître mes limites, assez jeune pour les dépasser !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://moongang.forumactif.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Roman] Luck l'Enutrof   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Roman] Luck l'Enutrof
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Roman] Luck l'Enutrof
» Le Roman de Renart
» Traducteur français-anglais ? (pour un roman)
» Carthage, Rise of the Roman Republic - GMT
» Mailou tel de roman (ou sa copine) ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MoonGang :: La communauté de Moon :: Les fourberies de Gna-Gnoum-
Sauter vers: